Brive-la-Gaillarde : un festin pour les sens

Des moments romantiques, des retrouvailles entre amis, des éclats de rire devant des matchs de rugby, des pauses en terrasse, des après-midis studieux et des matinées sportives... Brive-la-Gaillarde est une ville épicurienne ! En effet, ici, on célèbre la vie à travers la gastronomie et avec ses habitants chaleureux et accueillants. 

Qu'y a-t-il au menu ? En guise d'amuse-bouche, on flâne au marché briviste et on explore la Halle Gaillarde et les boulangeries parfumées. Direction ensuite au Lac de Causse, mon endroit favori. Pour le plat principal : cueillette aux Jardins de Colette, avant de se régaler aux Pans de Travassac, ces immenses murs d'ardoises naturelles. Besoin d'une pause digestive ? La distillerie Denoix nous attend. On terminera en beauté par une promenade apaisante sur les hauteurs de Brive révèle le Sanctuaire des Grottes de Saint-Antoine. Bon appétit !

Visiter Brive-la-Gaillarde

Que faire au pays de Brive ce week-end ?

Explorer le centre-ville

La douceur de l'air matinal enveloppe la ville. Le soleil caresse encore les dormeurs et réchauffe délicatement les lève-tôt. Avant toute chose, une halte s'impose à la boulangerie ! Trois délicates madeleines enrobées de chocolat trouvent refuge dans mon petit sac. Ainsi armée, je me lance à la découverte du centre historique de Brive. Sous la houlette experte et bienveillante de mon guide Marc-Olivier, les secrets de la Collégiale s'ouvrent à moi. Nous poursuivons notre exploration au musée Labenche, à la chapelle Saint-Libéral et à la collégiale Saint-Martin, avant de nous diriger vers le phare de l’Office de Tourisme, le théâtre "L’Empreinte", les boutiques, la place du carrousel et, enfin, les charmantes ruelles pavées.

& le marché de Brive

Le point d'orgue de cette excursion demeure le marché de Brive, distingué parmi les plus remarquables de France ! C'est une véritable symphonie de couleurs, de produits du terroir et de bouquets de fleurs. La Halle Georges Brassens est indubitablement le rendez-vous hebdomadaire des passionnés de marché (les mardis, jeudis et samedis matin). Passé 13 heures, la découverte gustative se poursuit avec quelques adresses incontournables : la Chocolaterie Lamy et son Beanto Bar, la Cave du Pic Vert ou encore les irrésistibles madeleines de la Boulangerie Golfier.

Tester le stand-up Paddle au Lac du Causse

Un vrai coin de paradis ! Dans ce cadre verdoyant de 100 hectares d'eau (et 100 hectares d'espaces naturels), je me lance, ce matin, dans une session de stand-up paddle. Planche attachée à la cheville, je trouve mon équilibre et commence à glisser sur le lac. Murmure tranquille. Je laisse mon corps suivre le rythme de la nature, tout en admirant la faune et la flore qui prospèrent dans cet écosystème préservé. Les oiseaux aquatiques s'envolent gracieusement, les poissons s'ébattent sous la surface cristalline et les arbres se reflètent élégamment sur l'eau calme. Explorant les coins les plus reculés du lac, je me laisse guider par mon instinct aventurier. Après quarante minutes de balade, je décide de simplement m'allonger sur ma planche, fermant les yeux pour écouter le doux clapotis des vagues et le murmure du vent dans les arbres. Un instant de sérénité, une invitation à la contemplation.

Se balader aux Jardins de Colette

Les Jardins de Colette, situés près de Brive-la-Gaillarde, à proximité du château de Castel-Novel où elle a résidé, racontent l'histoire de cette éminente romancière du XXe siècle. Sur cinq hectares, on parcourt les endroits marquants de sa vie : un voyage émouvant de sa Bourgogne natale à la Franche-Comté (lors de son mariage avec Willy), puis en Bretagne, en Corrèze (où sa fille Bel-Gazou est née), en Provence (où elle a rencontré son dernier mari). Enfin, pour conclure notre périple, on explore le jardin du Palais Royal, à Paris, où elle a rendu son dernier souffle en 1954.

En franchissant le seuil de cet univers végétal, je suis plongée dans un monde où les parfums envoûtants des fleurs se mêlent aux mots délicieux de Colette. C'est un véritable havre de beauté et de poésie. Les sentiers sinueux invitent à la flânerie, tandis que les massifs colorés émerveillent les yeux. Tous les aspects du jardin reflètent les passions de l'écrivaine pour la nature, la botanique et l'art. Chaque coin, chaque recoin, semble avoir été conçu avec minutie pour évoquer un souvenir et offrir un instant de calme et de réflexion.

Découvrir les Pans de Travassac

Les Pans de Travassac, situés sur la commune de Donzenac, offrent un spectacle naturel époustouflant ; l'impression d'être plongé au cœur d'un amphithéâtre minéral. Autrefois, ces carrières résonnaient au bruit des outils des artisans. Ils taillaient avec patience et expertise la belle ardoise bleutée. Chaque coup de pioche représentait un pas de plus vers la création, vers la construction d'un patrimoine bâti destiné à traverser les âges.

Je me trouve, ici, sur une ancienne carrière d'ardoises, aménagée et sécurisée pour la visite guidée. Les pans sont d'immenses lames de roches qui n'ont jamais été exploitées. Les espaces que nous parcourons correspondent, quant à eux, à l'ardoise qui a été extraite. Ce site remarquable l'est d'autant plus que le gisement est toujours en exploitation dans la vallée, et les ardoisiers qui participent à la visite sont encore en activité. C'est une particularité unique en Europe !

Se délecter à la Distillerie Denoix

Alors que je déambulais le long de la grande avenue de Brive-la-Gaillarde, je suis tombée sous le charme de l'enseigne historique de la Distillerie Denoix... À peine ai-je franchi le seuil que mes sens ont été immédiatement accueillis par un parfum enivrant. Parmi les arômes et les flacons alcoolisés, j'ai découvert quelques secrets de la famille Denoix. Fondée au XIXe siècle par Joseph Denoix, un pharmacien passionné de botanique, cette distillerie a débuté en concoctant des remèdes à base de plantes médicinales. Au fil du temps, elle s'est spécialisée dans la création de liqueurs et d'apéritifs aux saveurs singulières.

Coulisses et dégustation

En explorant les dessous de la distillerie, j'ai eu l'opportunité d'en apprendre davantage sur le processus de fabrication, les ingrédients utilisés et les techniques de distillation. La dégustation des trésors de la distillerie a constitué le point d'orgue de ma visite. Dans l'ambiance conviviale de la salle de dégustation, j'ai eu le plaisir de savourer une sélection exquise de liqueurs et d'apéritifs, chacun racontant une histoire unique et révélant les saveurs riches et complexes de la région.

S'apaiser au Sanctuaire des Grottes de Saint-Antoine

Niché sur les hauteurs de Brive, le sanctuaire des Grottes de Saint-Antoine-de-Padoue accueille les visiteurs dans son parc verdoyant de cinq hectares. C'est avec une chaleureuse bienveillance que le frère franciscain Danick Labinal me reçoit. D'un calme serein, il partage avec moi l'histoire riche de ces lieux, regorgeant d'anecdotes captivantes. Tout commence avec la présence du Saint qui aimait venir ici pour se recueillir et ceci, dès 1226. Peu après son décès, les grottes deviennent un lieu de pèlerinage, et un modeste ermitage y est érigé. Au cours du siècle dernier, l'ermitage laisse place à une chapelle et à un couvent, transformé depuis en Maison d'Accueil.

Saint-Antoine, protecteur de Brive

Les pèlerins affluent en grand nombre pour se recueillir aux grottes, là où le saint priait. Depuis l'esplanade, entourée d'arbres majestueux, un chemin escarpé mène à travers ce paisible domaine jusqu'au calvaire, offrant ainsi une vue imprenable sur la ville. Au sommet, se dresse l'imposante statue du saint, érigée en reconnaissance à Saint-Antoine et aux frères pour avoir veillé sur la ville durant la Seconde Guerre mondiale.

Où manger à Brive-la-Gaillarde

  • En Cuisine : séduite par la maison de Nicolas Eche ! Je me suis régalée. En salle, c’est cosy et léché : pierre, poutres apparentes et cheminée. Une épatante terrasse ouverte en saison permet de profiter des beaux jours au calme.

  • Le Vertigo : ambiance sympa et service en continu, en pleine ville de Brive. Salades composées, burgers, tapas, cocktails, etc.

  • Chez Paulo : propose plus de 200 références viticoles ainsi qu’une carte de produits du terroir. Paul travaille avec de nombreuses fermes locales. Un vrai bistro où l’on aime se retrouver ! Une très belle adresse.
  • La Halle Gaillarde : on lui attribue le surnom de Cathédrale de la gastronomie grâce à sa signature architecturale. Elle a été élaborée et construite avec des entreprises locales, offrant une acoustique douce et agréable, bio climatisé.
  • La P’tite Cocotte : Maxime et Anne-Cécile m’ont reçue au cœur de Brive-la-Gaillarde dans un cadre convivial et familial. Une bonne cuisine, simple et authentique, composée de produits frais et de saison issus principalement de circuits courts.

Où dormir à Brive-la-Gaillarde

  • Hôtel la Réserve*** : très bien situé, près de la Halle. Bonne literie et bon petit-déjeuner sur la terrasse ombragée. Un bâtiment typique du cœur historique de la ville de Brive-la-Gaillarde.

  • Hostellerie des Grottes de Saint-Antoine : calme et tranquillité, seront les maîtres mots ! En toute simplicité, on est accueilli par les frères franciscains, des laïcs et des bénévoles.

Une parenthèse savoureuse

Reportage réalisé dans le cadre de ma mission “Mange, Prie, Aime” avec Villes Sanctuaires en France.

lundi
17 juin
18°
15° / 26°