Pèlerinage au Mont-Saint-Michel

Sur son îlot rocheux, le Mont-Saint-Michel, lieu empreint de mystère attire des pèlerins du monde entier désireux de prier Saint Michel archange pour le salut de leur âme.

Pourquoi venir en pèlerinage au Mont-Saint-Michel ?

Pèlerins en recherche de spiritualité ou visiteurs en quête de sensationnel, ils sont nombreux encore aujourd’hui à traverser la baie les pieds nus, dans les pas des miquelots et pastoureaux, pèlerins du passé. 
Au départ de la terre ferme, traverser l’eau pour rejoindre « la Merveille de l’Occident » peut être comparé à un baptême, symbole du passage de la vie terrestre à la vie spirituelle
La mer s’ouvre face au rocher, comme la mer rouge devant Moïse et le peuple hébreux. Les pèlerins de l’époque médiévale arrivaient usés, affamés par de longues journées de marche, prêts à vivre l’expérience extrême et risquée de marcher sur le fond de la mer. Aujourd’hui, on chemine équipé, protégé des rayons du soleil et guidé pour éviter les sables mouvants, mais la sensation d’émerveillement a traversé les siècles sans une ride, le Mont-Saint-Michel, son abbaye pointant vers le ciel s’exposent dans leur immensité. 

En chemin vers le sanctuaire, on franchi plusieurs portes pour accéder à la rue principale, étroite et animée. Avant d’emprunter l’escalier qui mène vers l’abbaye, sur la gauche,  discrète et surprenante, l’église Saint-Pierre, le sanctuaire. En effet, le granit sombre de l’extérieur assez robuste pour résister aux vents et au sel de la mer, contraste avec la douceur et la paix qui règnent à l’intérieur de l’édifice. Les vitraux, dont certains illustrent la pesée des âmes et l’archange terrassant le dragon, apportent une douce lumière propice à la prière et au recueillement. On s’attarde pour prier l’Archange et la Vierge Marie dans les chapelles qui leur sont dédiées.

C’est dans l’abbaye que le cheminement spirituel se poursuit. Seul, à tout moment de la journée ou entraîné par la liturgie des Fraternités Monastiques de Jérusalem installées au Mont-Saint-Michel depuis 2001, on prend le temps de méditer, de trouver la voie de l’apaisement et le chemin de la bonté. 

D’illustres pèlerins ont marqué l’histoire du Mont-Saint-Michel, comme par exemple Henri II Plantagenêt, Saint Louis, Philippe le Bel, Louis XI, François 1er...
 

Dans l'église Saint-Pierre
Dans l'église Saint-Pierre
Les fraternités monastiques
Les fraternités monastiques

Que demande t-on à saint Michel Archange ?

Au sommet de l’église abbatiale, dans son habit d’or, l’Archange brandit une épée prêt à terrasser le mal généralement représenté par un dragon mais qui, ici, prend la forme d’un serpent. Saint Michel, passeur d’âmes, donne le dernier jugement et ouvre les voies vers les enfers ou le paradis. Il impose le respect et bien qu'il soit un être immatériel ne laissant aucune relique à vénérer, il prend la figure de messager de Dieu, Mickael en hébreu signifie « qui est semblable à Dieu », protecteur des fidèles de l’église, il est prié dans le monde entier. 
On vient au Mont, entre ciel et terre, seul, en famille ou en groupe :
- Pour faire pénitence, obtenir miséricorde puis reprendre la route purifié.
- Pour demander protection, celle qui éloigne le mal dans le but d’engager son âme sur le chemin qui mène à Dieu. 
- On prie aussi pour les morts, que l’archange saint Michel leur vienne en aide dans l’au-delà. 
- Pour espérer la guérison pour soi même ou un proche.
Saint patron de l’Eglise Catholique, plusieurs métiers se placent sous sa protection comme par exemple les parachutistes, pâtissiers, boulangers, escrimeurs.

C’est ici, dans l’abbatiale, que le pèlerin se laisse porter par les chants liturgiques, il attend l’appel, et ressent la force du rocher qui le soutient et qui l’apaise.

Le sanctuaire est rattaché au diocèse de Coutances, Il est ouvert toute l’année et tous les jours de 9 h à 22 h à l’église Saint-Pierre tandis que l’abbaye est soumise aux horaires de visite.
 

L'archange saint Michel
L'archange saint Michel
En marche vers le Mont
En marche vers le Mont

Accueil des Pèlerins au sanctuaire du Mont-Saint-Michel : 

Sanctuaire – Maison du Pèlerin : 
BP 1, 50170 LE MONT-SAINT-MICHEL
Tél : 02 33 60 14 05 
sanctuaire.st-michel@diocese50.fr
www.sanctuaire-mont-saint-michel.org
 

Les temps forts : 

Juillet

  • 2ème quinzaine : pèlerinage diocésain à travers les grèves (la date exacte dépend de la marée).

Août

  • Le 15 - Pèlerinage avec les frères et sœurs des fraternités monastiques de Jérusalem pour aller chanter les Vêpres à Tombelaine.

Septembre

  • Le weekend précédent la saint Michel : festival VIA AETERNA sur trois jours autour du Mont et le dimanche sur le Mont toute la journée.

  • 29 - Fête de la saint Michel et le dimanche le plus proche du 29, Fête diocésaine et célébration solennelle présidée par l’Evêque

Décembre

Du 20 décembre au 6 janvier : grande crèche sur le parvis de la croix de Jérusalem.

Le 24 - Messe de la nuit de Noël : 21 h 00 dans l'église Sint-Pierre du Mont dans la village et 22 h 30 Vigiles de Noël dans l'abbaye puis messe de minuit ( chocolat chaud offert à l'issue de la célébration. Les navettes circuleront jusqu'à 02 h 00 le 25/12 )

Le 25 - Messe du jour de Noël : ouverture des portes de l'abbaye à 12 h 00 pour la messe de 12 h 15. Exceptionnellement, il n'y a pas de visite du monument ce jour là.
 

jeudi
15 novembre
11°
9° / 17°