Histoire et légendes

Dates clés de l’histoire de Chartres

Vous avez envie de partir, d'être dépaysé. Quelles découvertes vous attendent à Chartres, préfecture de l’Eure-et-Loir ? Un passage par la préhistoire, une cathédrale modèle de l’architecture gothique et haut lieu du christianisme. Suivez les traces royales pour découvrir l'histoire d'une cité de lumière.

A une heure au sud de Paris, la ville repose dans la vallée de l’Eure. Ce sont les hommes et femmes du paléolithique qui s’y installent les premiers. Les gaulois de la tribu des Carnutes remplaceront, un peu plus tard, les chasseurs-cueilleurs sur l’éperon calcaire qui accueille aujourd’hui le cœur de la ville.
A l’époque gallo-romaine, l’oppidum s’appelle Autricum, c’est une cité importante, on y trouve un amphithéâtre, des aqueducs, un forum… Un site archéologique exceptionnel, le sanctuaire de Saint-Martin au Val, à quelques minutes du cœur de Chartres, a donné de précieuses informations et un éclairage unique sur cette époque.
Chartres est évangélisée autour du IIIème siècle et devient le siège de l’évêché, l’un des plus grands de la Gaule à partir du Vème siècle. 

Cathédrale de Chartres et la ville
Cathédrale de Chartres et la ville

Quelques dates à retenir :

Moyen-Âge

Au IXème siècle, l’envahisseur normand détruit tout sur son passage. La ville est reconstruite et décide la construction de fortifications.

En 876, Charles II le chauve, petit-fils de Charlemagne, offre le voile de la Vierge au sanctuaire. La relique attire les pèlerins vers la cathédrale primitive qui est détruite dans un incendie en 1020. Des cathédrales précédentes ne subsistent que quelques éléments dans la crypte Saint-Lubin. La ville se développe et s’enrichit.

Au XIème siècle, L’évêque Fulbert de Chartres crée l’Ecole de Chartres. Elle constitue, jusqu’au XIIème siècle, l’un des plus importants centres chrétiens de philosophie et de théologie. On y étudie Platon et les arts libéraux.

En 1134, la ville est ravagée par un incendie qui permet au portail royal ainsi qu'à la flèche sud et aux verrières occidentales de voir le jour entre 1145 et 1150. 

En 1194, un nouvel incendie détruit la charpente de l’édifice roman. Sa chute entraîne la presque totale destruction de la cathédrale de Fulbert. Démarre alors la construction de l’actuelle cathédrale gothique dont le chantier s’achève en 1220. La cathédrale de Chartres, c’est 2600 m² de vitraux du XIIème et du XIIIème siècle qui font de la ville la capitale de l’art du vitrail.

L’année 1260 est marquée par la consécration de la cathédrale.

A partir du XIIIème siècle, de nouveaux remparts intègrent la ville basse le long de l'Eure. Ainsi la ville se divise en deux parties : La ville haute avec la cathédrale, le château et les marchands ; et la ville basse sur les bords de l’Eure où se concentrent les activités liées à la tannerie, courroierie et mégisserie, foulerie, teinturerie et moulins…

L'époque moderne

Au XVème et XVIème siècles, la ville de Chartres compte de nombreuses maisons à colombages. La Maison du Saumon en est le plus bel exemple. Située à quelques pas de la cathédrale, elle doit son nom au poisson sculpté sur la façade. Elle abritait des poissonneries.

Le 27 février 1594, Henri de Navarre devient Henri IV en la Cathédrale de Chartres. Il est l'unique roi à y avoir été sacré.

En 1674, le domaine de Maintenon devient propriété de Françoise d'Aubigné qui prend alors le titre de Madame de Maintenon, puis devient la favorite et enfin, épouse secrète (morganatique) de Louis XIV.

L'époque contemporaine

La Révolution Française épargne en grande partie la cathédrale qui est convertie en temple de la raison en 1793 et fermée au culte pendant deux ans. Le voile de la Vierge est déchiré en plusieurs morceaux dont une partie a disparu. Certains morceaux ont pu réintégrer la cathédrale et aujourd'hui le Voile fait approximativement deux mètres de longueur.

Au XIXème siècle, Chartres est l’une des premières villes reliées à la capitale par le train.

Le 17 juin 1940, les allemands occupent la ville. Jean Moulin, alors préfet d'Eure-et-Loir, est arrété par les nazis le jour même. Il deviendra un des grands héros de la Résistance Française. Chartres est libérée le 18 août 1944 par les troupes américaines.

Le 24 août 1944, quelques semaines après la libération de la ville, la foule se réunit face à la grande Poste de Chartres pour entendre l’allocution du général De Gaulle.

En 1979, la cathédrale est classée patrimoine mondial de l’UNESCO, l'un des premiers monuments à être classés.

A l’heure actuelle, la ville de Chartres compte environ 40 000 habitants, 135 344 pour son aire urbaine. Chartres se met en lumière et en musique chaque année d’avril à octobre, au travers d’une scénographie féérique, ce qui lui vaut le titre de ville lumière. Sont regroupées à Chartres et dans le département d'Eure-et-Loir, des entreprises dédiées à la beauté, la Cosmétic Valley de Chartres est aujourd'hui le premier réseau français et mondial d'industrie de la filière parfum et cosmétique qui fédère de grands noms tels que Guerlain, Paco Rabanne, ou Lancaster.

Remparts de la ville de Chartres
Remparts de la ville de Chartres
La basse ville et la cathédrale
La basse ville et la cathédrale
Rosace Nord
Rosace Nord
Sacre de Henri IV
Sacre de Henri IV
Jean-Moulin, préfet de l'Eure-et-Loire en 1940
Jean-Moulin, préfet de l'Eure-et-Loire en 1940
cosmétic valley
cosmétic valley

 

lundi
10 décembre
6° / 8°