Pèlerinage à Vézelay

Au départ de la “ Via Lemovicensis ” vers Saint-Jacques-de-Compostelle, perchés sur une colline, un village et une basilique classés UNESCO : Vézelay. Une rencontre avec Marie-Madeleine, un message de miséricorde.

Pourquoi venir en pèlerinage à Vézelay ?

Au cœur de l’Yonne, en Bourgogne, croyants ou profanes, ils sont un million chaque année à entreprendre l’ascension du mont Scorpion pour voir de plus près celle qui rayonne de si loin. Viennent-ils se confier à sainte Marie-Madeleine ou marcher dans le chemin de lumière de la basilique.

Surplombant la vallée de la Cure et le vignoble, le sanctuaire de Vézelay invite à l’inspiration et à la plénitude. Bon nombre d’écrivains ou artistes en quête de recul, d’expérience intérieure, s’y sont installés de façon permanente ou éphémère.

Depuis le bas du village, dans son ascension vers la basilique, le pèlerin traverse une porte médiévale puis rejoint la rue principale, qui, à l’image d’une voie sainte, mène vers un but ultime : recueillement et prière. Progressivement la basilique du XIIème siècle dédiée à sainte Marie-Madeleine se dévoile, grande et asymétrique, de part sa tour gauche qui ne fût jamais construite.

Entièrement restaurée par l’architecte Viollet-Le-Duc à partir de 1840, elle figure parmi les joyaux de l’art roman en France. Après une halte au centre sainte Madeleine, les pèlerins de Saint Jacques y trouveront le point de départ pour arpenter la “Via Lemovicensis”, et descendre vers la Galice en suivant les quelques coquilles incrustées dans le sol.

Depuis le parvis, le regard monte vers le tympan qui représente le jugement dernier puis le pignon de la façade dont l’étroite baie vitrée sert d’apport lumineux au narthex. Cette partie de l’intérieur de l’édifice est typique des églises romanes et permet aux processions de se former avant de pénétrer dans la nef. Ici la voûte s’élève à 19,5 mètres de hauteur. On ne peut rester insensible face à tant d’élévation. Avant d’aller plus loin, il est plus que nécessaire d’observer le travail remarquable de sculpture du tympan du portail central du narthex. Il illustre le Christ en gloire bénissant les apôtres, et leur confiant la mission d’évangélisation des nations.

Enfin, la porte s’ouvre laissant s’étendre les 62,5 mètres de long de la nef. Et vient l’envie d’ouvrir son cœur. L’endroit est baigné de lumière depuis le début de la nef romane jusqu’au chœur gothique dont le dépouillement est total.

Parmi les illustres pèlerins qui sont venus se recueillir au sanctuaire de Vézelay on peut citer Thomas Beckett (archevêque de Canterbury), le pape Innocent II, Louis VII puis son fils Philippe Auguste, Saint-Louis et François 1er.

Dans la crypte les prières s’installent face aux reliques de sainte Marie-Madeleine.
 

Basilique de Vézelay sur le mont Scorpion
Basilique de Vézelay sur le mont Scorpion
coquilles incrustées dans le sol
coquilles incrustées dans le sol
Grand Tympan du narthex
Grand Tympan du narthex
Nef de la Basilique
Nef de la Basilique

Que demande-t-on à sainte Marie-Madeleine à Vézelay ?

Sa figure reste très actuelle pour ceux qui pensent qu’il ne sert à rien d’enfermer une personne dans un rôle, de lui coller une étiquette à vie. Marie-Madeleine a été libérée de ses démons, des 7 péchés, Jésus l’a sauvée, il a pardonné. Elle est devenue le symbole de l’amitié de part celle qu’elle entretenait avec Jésus, mais aussi de la miséricorde, car il ne lui a pas tenu rigueur de ses actes passés. Alors, dans la prière on demande à sainte Marie-Madeleine de nous libérer de ce qui nous affaibli.

A travers sa sainte le sanctuaire de Vézelay offre un échange avec Dieu, avec le Christ aussi. Prendre le recul, faire une halte spirituelle pour revenir vers la lumière, vers la foi. On vient chercher le silence, pour, grâce à la prière, trouver la force d’affronter un obstacle, faire un choix difficile…

A sainte Marie-Madeleine, on demande protection et courage pour accompagner un cheminement spirituel et physique sur les routes qui mènent à Saint Jacques de Compostelle.

Le sanctuaire est rattaché au diocèse de Sens-Auxerre, et le service lithurgique est assuré par les fraternités monastiques de Jérusalem.
Il est ouvert du lever au coucher du soleil pour messes et vêpres.
 

Sainte Marie-Madeleine
Sainte Marie-Madeleine

Accueil des pèlerins au sanctuaire de Vézelay 

Contact : 

www.basiliquedevezelay.org

Les temps forts de 2020

réservations ici

  • Le 1er jeudi de chaque mois, 11h-19h30 avec les sœurs des Fraternités de Jérusalem.   

"Reprendre souffle" - Mamans, faites une pause sur la colline : Les sœurs vous invitent chez elles !
Accueil pour le repas et un temps fraternel chez les sœurs, échanges, adoration méditée, temps libre

Mars

  • Du 6 au 8 mars : Session Ogives - Dieu sur les chemins de la beauté : La Passion selon saint Matthieu de Jean-Sébastien Bach
    Session interactive pour introduire à une écoute renouvelée de cette oeuvre avec Hélène Decis-Lartigau, musicologue.
  • 28 et 29  mars : "À l'écart avec Dieu"  -  Chercher le visage de Dieu aujourd'hui
    En approfondissant un aspect de la vie spirituelle, grandir dans sa foi au quotidien. Session animée par les frères et sœurs de Vézelay

Avril

  • 5 au 12 avril : Vivre la Semaine Sainte avec les Fraternités Monastiques de Jérusalem à Vézelay

Mai

  • 2 et 3 : "Chemins bibliques" Enseignements et partages pour découvrir un livre, une figure, un thème biblique. Quand la Parole de Dieu dialogue avec la vie. Ressuscités avec le Christ ? Découvrir, à travers le récit des apparitions du Christ, la résurrection à l'oeuvre dans notre vie.
  • 15 et 17 : Session Ogives - Dieu sur les chemins de la beauté : "Marie-Madeleine au plaisir de Dieu". Comment en littérature, peinture, sculpture et musique, la sensualité de Marie-Madeleine est une chemin spirituel. Avec Isabelle Renaud-Chamska, docteures-lettres et auteur du livre "Marie-Madeleine en tous ses états".
  • 30-31 : Vivre la Pentecôte à Vézelay.

Juin

  • 12 au 14 : Pèlerinage des mères de famille.

Juillet

  • Les 3 et 5 : Pèlerinage des pères de famille.
  • Le 22 : Grand pèlerinage de la Sainte-Madeleine.

Novembre

  • Session Ogives - Dieu sur les chemins de la beauté : Georges Rouault. Un artiste de la foi, ou l'art de donner une forme sensible au mystère chrétien. Avec Jean-Paul Deremble, historien de l'art, Université de Lille, Centre de recherches historiques du Septentrion (IRHIS)

Décembre 

  • 23-25  : Passer Noël avec les frères et sœurs de Jérusalem à Vézelay
  • 30-1er janvier : Vivre le passage à l'année nouvelle avec les frères et sœurs de Jérusalem à Vézelay
dimanche
29 mars
10°
2° / 8°