Histoires et légendes

Petit mémo de l’histoire d’un petit village qui n’a rien à envier aux grands.

Vous avez envie de partir, d'être dépaysé. Quelles découvertes vous attendent à Cotignac ? Au Coeur du département du Var, une Sainte Famille au grand complet et un Roi solaire.
 

Le sol de ce village de la Provence Verte est composé de calcaire, marnes, et tuf. Le visage de Cotignac a été façonné par les eaux de la Cassole, petite rivière qui prend sa source à Pontevès et se jette dans l’Argens à Carcès. Le cours d’eau, très minéralisé, a vu sa trajectoire modifiée plusieurs fois laissant derrière lui stalactites et cavités profondes, il suffit de voir le rocher pour le constater.

A l’image de leur rivière, les cotignacéens ont essayé plusieurs emplacements avant de trouver l’implantation idéale. Le Cotignac primitif est d’abord installé au dessus du rocher, dominant ainsi la vallée, ponctuellement dans les troglos, pour finalement se sédentariser à son emplacement actuel, au pied de la falaise qui le protège du haut de ses 80 mètres. 

Le climat y est celui que la France du nord envie parfois au sud, notamment l’hiver, c’est à dire méditerranéen chaud, et sec en été, et il se targue d’un taux d’ensoleillement proche du 100%.
 

Cotignac et sa falaise
Cotignac et sa falaise

Quelques dates a retenir :

Moyen-Âge 

Le village est mentionné sous le nom de Cotignacum au XIème siècle, mais la chapelle Saint Martin fût construite au VIème siècle

En 1266, au vue de la population grandissante on entreprend la construction de l’église Saint Pierre, remarquable par sa façade atypique et à l’intérieur son orgue entièrement restauré.  

Au XIIème siècle, les deux tours dites “sarrasines” sont érigées. Leur rôle est protecteur, elles surveillent la plaine. A cette même période la seigneurie de Cotignac est confiée par le mariage de la fille de Guillaume de Cotignac et de Foulques de Pontevès, à l’une des plus anciennes familles de la noblesse provençale.

Epoque Moderne

Le 10 août 1519, Jean de la Baume voit la Vierge Marie alors qu’il travaille sur le mont Verdaille, elle lui transmet une première fois son message. Le bûcheron est dubitatif, elle lui apparaîtra de nouveau le lendemain et le chargera de demander aux habitants du village de construire une chapelle à cet emplacement afin qu’elle y distribue ses grâces.

Le 27 mars 1521, l’église achevée, le Pape Léon X l’honore de nombreuses et riches indulgences.

Le 3 novembre 1637, le frère Fiacre voit la Vierge Marie, elle lui transmet ce message

N’ayez pas peur, je suis la Mère de Dieu, et l’enfant que vous voyez est le Dauphin que Dieu veut donner à la France. Je veux qu’on avertisse la Reine de faire trois neuvaines en mon honneur...

Mariés depuis 20 ans sans avoir encore d’héritier, le voeux de Louis XIII et d’Anne d’Autriche est enfin exaucé. Le 5 septembre 1638, naît le roi Louis Dieudonné, plus connu sous le nom de “Roi Soleil”.

Le 21 février 1660, Louis XIV vient en pèlerinage à Cotignac accompagné de sa mère, Anne d’Autriche afin de rendre grâce à Marie pour le miracle de sa naissance.

Le 7 juin 1660, Saint-Joseph apparaît à Gaspard Ricard, un berger assoiffé. Il désigne un lourd rocher et dit :

Je suis Joseph, soulève-le et tu boiras

Depuis la source coule toujours.

En 1740, s’achèvent les modifications de canalisation de la Cassole. Depuis, le village ne craint plus les inondations. L’eau ainsi détournée participe au développement de moulins, fontaines et tanneries. On y cultive le blé, la vigne, l’olivier, le coing ainsi que le mûrier, gourmandise du ver à soie.

La Révolution apporte comme partout son lot de destructions : Notre-Dame de Grâces devient un temps une prison avant d’être détériorée.

Epoque contemporaine

Aux XVIIIème et XIXème siècles, le village connaît un essor démographique, ses activités sont nombreuses et prospères : la vente de blé, de vin, de viande de mouton et de brebis, et d’huile, la production de soie et de feutre, la tannerie.

“Elle m’a dit d’aller siffler là-haut sur la colline” (Verdaille ou Bessillon ?). Le 14 janvier 1978, Joe Dassin et Christine Delvaux se marient à la mairie de Cotignac. 500 invités de prestige font la fête en Provence Verte. Dix ans plus tôt, le comité des fêtes de Cotignac souhaite organiser un concert de Joe Dassin et faute de pouvoir payer le cachet de l’artiste, la commune lui propose en échange de sa prestation, un terrain dans le quartier Saint-Joseph. Il y construira sa villa. 

Aujourd'hui, le village compte plus de 2000 habitants pour monter jusqu’à 6000 en saison estivale. Il y règne une ambiance calme et sereine. 

Il vit de la culture de la vigne sous plusieurs appellations : AOP “Vin de Pays du Var”, “Côtes de Provence” et “Côteaux Varois en Provence”, de l’olivier, mais aussi de la production de miel et de produits à base de coing. Sa situation géographique à proximité des Gorges du Verdon, de la montagne Sainte Victoire et du massif de la Sainte Baume, lui permet de vivre du tourisme sans oublier les pèlerinages vers le sanctuaire de Notre-Dame de Grâces. 

Tour sarrasine
Tour sarrasine
Cotignac
Cotignac

Légende de Louis Dieudonné

Vingt années de mariage unissent Louis XIII et Anne d’Autriche sans qu’aucun enfant soit né. Le Roi Louis XIII s’inquiète de voir passer la couronne à son frère Gaston d’Orléans. Il est rarement aux côtés de son épouse Anne qui a subi deux fausses couches, et préfère mener par monts et par vaux les affaires du royaume. Un jour qu’il rend visite à une de ses anciennes favorites au couvent des filles de Sainte Marie, un orage éclate. Sur les conseils d’un des ses gardes, il décide de passer la nuit au Louvre auprès de sa femme. C’était le 5 décembre 1637, neuf mois après, naîtra le futur Louis XIV à St Germain en Laye...Qui des neuvaines du frère Fiacre ou de l’orage est à l’origine de ce miracle ? Les deux sont peut-être liés, la Vierge Marie aurait-elle déclenché l’orage ?  Cela on ne le saura jamais !
 

Ruelle de Cotignac
Ruelle de Cotignac
jeudi
15 novembre
11°
3° / 19°