Où dormir, où manger ?

Un coup de pouce pour bien préparer votre séjour à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume et à Plan-d'Aups: hébergements de vacances, accueil pèlerins, restaurants !

 Trouver un hébergement à Saint Maximin ou à Plan d’Aups Sainte Baume en Provence Verte

Vous êtes plutôt camping, globe trotteur en camping-car, chambre d'hôtes, hôtel, location de vacances, ou accueil de pèlerins ?

Vous pensez “Provence”, et c’est une maison rose, ou jaune, ou bleue, mais définitivement colorée qui vous apparaît ! Loger dans le village pour n’avoir qu’à arpenter les ruelles étroites le soir venu et trouver une place ombragée où coule une fontaine, s’assoir en terrasse puis commander une boisson locale bien fraîche. Vous voulez entendre de bon matin les murmures du marché qui déballe ses spécialités provençales (vous salivez, j’en suis sûre !), et la cloche de l'église qui appelle ses disciples. Ou peut-être, êtes-vous plutôt adepte du chant des cigales, des odeurs de lavande, et du crissement de l’herbe sèche sous les pieds ? En campagne, dormir sous un ciel vierge de lumières artificielles, libre d’observer la seule lumière des étoiles. Vous pouvez être aussi de ceux qui cherchent les moments forts de partage, à échanger sur la vie, et prendre du recul dans un hébergement de pèlerins.

Toutes les possibilités pour accueillir vos vacances en Provence sur le site de l’office de Tourisme 

 Trouver un hébergement en Provence Verte

 

Le Mas de Cotignac
Le Mas de Cotignac
La Maison de Rocbaron
La Maison de Rocbaron

Choisir un restaurant à Saint Maximin ou à Plan d’Aups Sainte Baume en Provence Verte

Pèlerin sur les routes, touriste d’un jour, ou famille en vacances, trouvez la table qui vous convient. 

On imagine tous une ratatouille quand on parle de cuisine provençale. C’est vrai qu’ici plus qu’ailleur en France, les légumes s’épanouissent au soleil et les poivrons deviennent rouges ! L’huile d’olive arrose toutes les salades. Et le Coteau-Varois en Provence rosé, et le pastis me direz-vous ? Oui d’accord, mais avec modération ! Il y a aussi la fougasse, le pain bagnat, la pissaladière, la soupe au pistou, le carré d’agneau de Sisteron, la salade niçoise, l’aïoli garni, la tapenade, le miel de lavande... Tout ça donne envie d’accélérer le temps au milieu de l’hiver ! 
Au cœur des vignes, dans un mas provençal, sur la place d’un village médiéval, au bord de l’eau ou au coin du feu, traditionnel ou gastronomique, peu importe votre choix, été comme hiver, il y aura toujours un chef pour vous accueillir.

Toutes les adresses sont sur le site de l’office de tourisme de la Provence Verte

Choisir un restaurant en Provence Verte

 

lundi
10 décembre
10°
10° / 12°