Histoires et légendes

Petit mémo d’histoire - De 47 à nos jours.

Vous avez envie de partir, d'être dépaysé. Quelles découvertes vous attendent à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume haut lieu naturel et spirituel ? Si le paysage ne laisse pas indifférent, ne vous privez pas d’une ascension dans une chronologie historique chrétienne, mais pas seulement. 

La Sainte-Baume est une barre rocheuse calcaire dont le sol karstique révèle de nombreuses grottes. Ce terrain d’étude pour futurs géologues est riche en fossiles. Situé à 20 kilomètres de la Méditerranée, il s’étend sur 35 kilomètres de long et 15 kilomètres de large. Son climat méditerranéen montagnard en fait le départ de nombreuses rivières en surface ou sous terre, on y rencontre aussi sources et résurgences.

Si la plus célèbre est celle dédiée à Marie-Madeleine qui y aurait passé les trentes dernières années de sa vie, d’autres grottes notamment celle des Cèdres au Plan d'Aups, à l’Ouest de la chaîne, révèlent des traces d’occupation par l’homme préhistorique comme des outils de chasse de silex retrouvés sur place. 
A Saint-Maximin l’occupation par l’homme remonte à l’époque néolithique, quand il se sédentarise. Face à tant de beauté difficile de partir !

Antiquité

La période gallo-romaine voit naître les “villae” qui transforment la campagne gauloise en exploitations agricoles romaines. On y trouve à la fois l’habitation du propriétaire et les parcelles agraires liées à la viticulture, oléiculture, horticulture, arboriculture...La Sainte Baume se trouve sur la "Via Aurélia" reliant Rome à la péninsule ibérique, ce qui favorise son développement.
 

La Sainte-Baume
La Sainte-Baume

Quelques dates à retenir :

Moyen-Âge

En 415, un monastère cassianite est fondé par Jean Cassien. Il y vient en retraite et protecteur des reliques de Marie Madeleine.

En l’an 1000, si la présence de moines est attestée dès le Vème siècle l’église de Saint Maximin est officiellement rattachée à l’Abbaye Saint Victor de Marseille.

En 1254, Saint Louis visite la grotte à son retour de Terre Sainte où il menait les croisades.

En 1279, des fouilles menées à Saint Maximin sur demande de Charles II d’Anjou roi de Sicile et comte de Provence, révèlent plusieurs tombeaux dont celui qui renferme les reliques de Marie-Madeleine déplacées pendant les invasions sarrasines. Il fait reconnaître les reliques, puis décide d’ériger une “somptueuse basilique” pour vénérer les reliques de la Sainte. Le pèlerinage prend un nouvel essor. Le couvent royal voit le jour.

En 1295, les dominicains se voient confier la responsabilité de la grotte et de la basilique.

1296, la construction de l’actuelle basilique débute.

1303, naissance du quartier juif de Saint Maximin. Il constitue aujourd’hui le quartier ancien de la ville.

En 1332, Philippe VI de Valois, roi de France vient se recueillir dans la grotte

En 1481, la Provence intègre le domaine royal de Louis XI à la mort du roi René. 

Époque Moderne

Entre 1516 et 1533, François 1er viendra plusieurs fois se recueillir dans la grotte notamment lors du mariage de son fils à Marseille.

Louis XIV y passera lors de son pèlerinage à Cotignac en 1660.

Époque contemporaine

1789, la Révolution française, ses détériorations et pillages, marquent le départ des dominicains. Après être passés dans les mains de l’état, leurs biens sont rachetés par le Marquis d’Albertas.

1793, l’orgue de la basilique est sauvé de la destruction par l’organiste Fourcade au son de la Marseillaise.

C’est en 1859 que le père Lacordaire démarre la restauration de la grotte laissée à l’abandon. Le 22 juillet, les frères dominicains retrouvent la responsabilité de la grotte. La construction de l’hostellerie de la Sainte-Baume est initiée.

Charles de Foucauld, celui qui fût militaire, ermite et prêtre viendra en 1900, puis en 1901 et 1913.

En 2002, la grotte ouvre à nouveau après 5 années de travaux et accueille 4 frères dominicains.

En décembre 2017, création du Parc Naturel Régional de la Sainte-Baume.

A l’heure actuelle, les pèlerinages de Saint-Maximin et de la Sainte-Baume constituent toujours une étape obligatoire pour les Compagnons du Devoirs dans leur tour de France. 

La ville de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume comptait presque 17 000 habitants en 2015 et fait partie de la communauté d’agglomération de la Provence Verte. La viticulture occupe une grande partie de l’activité et par conséquent de l’économie locale, à ses côtés, la culture de la prune, la production d’huile d’olive, de miel. Elle profite des retombées du pèlerinage et du tourisme grâce à la proximité de sites touristiques de renom comme les gorges du Verdon par exemple.

Entrée de la grotte
Entrée de la grotte
Hostellerie
Hostellerie
Basilique de Saint-Maximin
Basilique de Saint-Maximin
Grotte sainte Marie-Madeleine
Grotte sainte Marie-Madeleine

Des légendes

Marie-Madeleine

Une femme difficile à cerner, patronne des prêcheurs et figure de contemplation. Elle est le premier témoin de la résurrection du Christ et reçoit à ce titre le nom "d’apôtre des apôtres" par Hippolyte de Rome. Elle lance l’évangélisation en disant aux apôtres qu’elle a vue Jésus ressuscité. Après cet épisode, elle accoste aux Saintes-Marie-de-la-Mer, transmet aux hommes la bonne nouvelle, puis remonte l’Huveaune cours d’eau qui prend sa source dans le massif de la Sainte-Baume et se jette dans la mer Méditerranée à Marseille. Trouvant la Sainte-Baume fort jolie, elle décide d’y vivre en ermite dans l’humidité et le noir d’une grotte, en pénitente. Elle continue à venir en aide aux hommes et aux femmes qui viennent à elle. Son squelette est enseveli par Maximin pour être découvert en 1279 à l’occasion de fouilles ordonnées par Charles II. L’actuelle basilique est donc érigée rapidement à l’endroit de la découverte et les ossements placés dans un reliquaire dans la pénombre de la crypte où se recueillent aujourd’hui des pèlerins du monde entier.

Maître Jacques et le compagnonnage

Lui aussi se serait retiré sur les hauteurs du massif de la Sainte-Baume. Fils d’un tailleur de pierre, originaire de Provence, il apprend le métier de son père, puis insatisfait il part en Grèce pour se perfectionner. Grâce à la qualité de son travail, il obtient le titre de Maître auprès d’un ordre des compagnons créé par Hiram architecte mandaté par le roi Salomon pour construire son palais. Il revient en France en compagnie de Soubise un autre Maître avec lequel il finit par se quereller. Maître Jacques, accompagné d’une dizaine de disciples acquiert rapidement une notoriété liée à la grande qualité de son travail. La rivalité s’installe et Soubise finit par l’assassiner dans le massif de la Sainte-Baume où il avait trouvé refuge et protection. Avant de rendre son dernier souffle, il fit promettre à ses compagnons de ne pas le venger et de jurer fidélité à Dieu. Depuis, le pèlerinage à la Sainte-Baume fait partie intégrante du tour de France des compagnons du devoirs. 
Marie-Madeleine est mère des compagnons du devoir
 

Vitrail dans la grotte
Vitrail dans la grotte
lundi
10 décembre
10°
10° / 12°