Histoires et légendes

Notre-Dame de La Salette, petit mémo d’histoire

Vous avez envie de partir, d'être dépaysé. Quelles découvertes vous attendent à La Salette en Matheysine ? Dans le département de l’Isère, niché au cœur des Alpes : une histoire marquée par le passage d’illustres personnages tels que Louis XIII, ou Napoléon, le message de la Vierge Marie à deux enfants et un sous-sol dont l’exploitation a contribué à la richesse du territoire. 

A mi-chemin entre Grenoble et Gap, au sud du département de l’Isère, le sanctuaire de Notre-Dame de La Salette appartient à un territoire appelé la Matheysine. Bordé par les Alpes françaises du Parc National des Ecrins, le plateau se situe en moyenne à 1000 mètres d’altitude. Ses paysages sont façonnés par l’eau, qui coule en abondance, créant vallées, gorges, lacs et tourbières, vestiges de la décrue glaciaire. Il en tire d’ailleurs son nom, car au XIème siècle on utilisait pour le décrire le terme “Mathaysana” qui signifierait “plateau mouillé”

Le sous-sol a lui aussi été déterminant dans l’histoire du territoire car il fût un précieux gisement d’anthracite, présenté comme le meilleur charbon au monde. Son exploitation a commencé au Moyen-âge et duré plusieurs siècles jusqu’en 1997, année de fermeture du site minier à la Motte d'Aveillans.

Musée de la Mine
Musée de la Mine

Quelques dates a retenir

Antiquité

Vers 1300 avant Jésus Christ, le territoire peut sembler hostile par son relief et son climat, pourtant un homo sapiens vient s’installer dans la vallée aujourd’hui engloutie par les eaux du lac du Sautet.

De l’Antiquité, on retrouve des vestiges près de la commune de Corps, tronçons de routes reliant Gap à Grenoble et un ensemble de maisons à l'emplacement actuel de l'église et du château sur la commune d’Ambel, sur l’autre rive du Drac.

Moyen-Âge

Au VIIIème siècle, les territoires de Corps et d’Ambel sont attribués à un seigneur de Provence dont le petit fils saint Eldrade, orphelin à 20 ans, héritier du château d’Ambel, décide de tout quitter pour partir vers Compostelle. Il deviendra le prieur de l’Abbaye de Novalaise en Italie. Après avoir créé plusieurs monastères, notamment à Briançon et à Monestier d’Ambel. il meurt à l’âge avancé de 94 ans en 875. 

Au XIIème siècle fût édifié le plus ancien monument de la Ville de La Mure : le château du Dauphin. Ce siècle voit aussi la construction du château de Corps par la noble famille De Roux.

En 1339, sont rédigées les premières descriptions de maisons fortes sur la commune de La Mure. D’autres suivront en 1363 et 1366. 

La renaissance

Fin XIVème, le Roi Charles VIII, en chemin vers l’Italie s’arrête avec son armée pour assister à la messe dans l’église de Corps. La ville continue de s’agrandir.

Epoque Moderne

A partir de 1562, les guerres de religions vont largement détruire la ville de Corps qui subira 15 sièges en 15 ans.

En 1580, la ville de La Mure est assiégée, l’église est détruite, elle sera reconstruite à partir de 1606 jusqu’à la fin du XVIIème siècle. 

Le 22 février 1629, le cardinal Richelieu et Louis XIII font halte à La Mure chez le capitaine Châtelain Moïse du port (41-43 Grande Rue) au cours de leur expédition vers le Piémont pendant la guerre de succession de Mantoue.

Epoque contemporaine

Du 3 au 5 juillet 1799, le pape Pie VI, trouve refuge au 13 Grande Rue à La Mure chez le maire Pierre Noé Genevois. Il devient pape à 58 ans et doit faire face aux évènements de la révolution française. Une fois la République proclamée, ses pouvoirs sont diminués. Prisonnier de la république romaine instaurée par Bonaparte, chassé de Rome, il meurt à Valence quelques semaines après son passage en Matheysine.

En 1815, Napoléon entame sa remontée des côtes méditerranéennes vers Paris où il compte bien renverser Louis XVIII et son armée. Deux lieux en Matheysine sont marqués par son passage : le village de Corps où il séjourna et la prairie de Laffrey, lieu de “La rencontre”. aussi une de ses plus belles victoires.

Le 19 septembre 1846, la Vierge Marie apparaît à Mélanie Calvat et Maximin Giraud, deux enfants bergers, sur les hauteurs du village de La Salette. Depuis, l’endroit est un lieu de pèlerinage marial connu internationalement.

En 1851, l’apparition est authentifiée par Mgr Philibert de Bruillard, évêque de Grenoble. 

Le 25 mai 1852, correspond au jour de la pose de la première pierre de la basilique du Sanctuaire Notre-Dame de La Salette.

Le 1er mars 1875, mort de Maximin Giraud à Corps.

Le 14 décembre 1904, mort de Mélanie Calvat à Altamura en Italie. 

L’abbé Pierre devient vicaire à la basilique de Grenoble en 1939, après avoir quitté l’ordre des capucins pour préserver sa santé qui ne supportait plus l’austérité. L’abbé Pierre passera 2 années de convalescence à l’hôpital de La Mure dont il deviendra l'aumônier (1940 – 1942).

En 1944, la ville de Corps est libérée de l’occupation allemande. 

A l’heure actuelle, le territoire de la Matheysine regroupe 44 communes, et compte 19 800 habitants, sur un territoire de 71 000 hectares, qui vit essentiellement de l’activité touristique à l’année. 
 

 

Statue de Napoléon, prairie de la Rencontre
Statue de Napoléon, prairie de la Rencontre
Apparition de la Vierge Marie
Apparition de la Vierge Marie
Basilique Notre-Dame de La Salette.
Basilique Notre-Dame de La Salette.

Légende

La Pierre Percée

Voit-on vraiment dans cette arche de 3 mètres de haut le personnage cité dans la légende ? Est-ce comme regarder les nuages ? Chacun est-il libre d’imaginer ses propres formes ? La représentation d’un dragon par exemple.
Ici, la tradition orale véhicule une bien étrange histoire, celle qui lie un folaton, le Duc de Lesdiguières et le diable. 
On raconte que le Duc fit un pacte avec le diable pour obtenir en un temps record, un mur immense tout autour de son domaine, afin d’y contenir le gibier qu’il aime tant chasser.
L’impatient propose que s’il parvient à faire à cheval le tour de son domaine avant que le mur soit achevé, il ne devra rien au diable. Un folaton est envoyé sur place par Satan pour diriger des dizaines de diablotins constructeurs. Mais, alors que la construction prenait fin, le Duc sauta par dessus en incroyable vainqueur. Le diable furieux, expédia le folaton d’un coup de pied dans l’arrière train. Celui-ci atterrit tête la première sur un énorme rocher et y resta pétrifié. 

Qu’en pensez-vous ?

La Pierre Percée
La Pierre Percée
lundi
10 décembre
-2° / 4°