Histoires et légendes

La chronologie du Puy-en-Velay

Vous avez envie de partir, d'être dépaysé. Quelles découvertes vous attendent dans la cité de Haute-Loire ? Une terre volcanique habitée dès la préhistoire, le plus grand sanctuaire mariale de la chrétienté médiévale. Des traditions préservées et une pierre sacrée.  
 

Le volcanisme a façonné le paysage. Le bassin du Puy-en-Velay est caractérisé par la présence de brèches mises en place au fond d’un lac, puis dégagées des sédiments alentour. Ces formes de déchaussements portent le nom de “ necks” ou “pitons” dans le cas de dégagement d’anciennes cheminées volcaniques comme le rocher Saint-Michel d'Aiguilhe d’une hauteur de 82 mètres. Le rocher Corneille avec la Statue Notre Dame de France domine quand à lui la cité à 757 mètres d’altitude.
Située dans le département de la Haute-Loire, en région Auvergne-Rhône-Alpes, la ville est traversée par deux rivières le Dolaizon et la Borne.

Les Vellaves et les Arvernes ont constitué les principaux occupants jusqu'à la conquête romaine. Leur capitale Ruessium (Saint-Paulien) était traversée par une route antique qui reliait Lyon à Bordeaux.

Les débuts du christianisme à l'époque gallo-romaine ( IV et Vème siècles) voient l'installation du siège épiscopal au Puy-en-Velay (du bas latin podium : éminence).

L'époque féodale fut marquée par les soubresauts de l'hérésie cathare, les troubles de la guerre de Cent Ans, les pillages des routiers, et les rivalités entre l'évêque-comte du Velay et la famille de Polignac. Néanmoins, cette période agitée vit la création et la prospérité des ordres monastiques (Le Monastier-sur-Gazeille, la Chaise-Dieu entre autres).

Quelques dates à retenir

Antiquité

Dès le Vème siècle des miracles sont constatés sur le mont Anis dont celui qui relate l’apparition de la Vierge Marie et la guérison d’une femme grâce à la pierre des fièvres, conservée depuis dans une chapelle de la cathédrale.

Un sanctuaire dédié à la vierge Marie est construit en 480 à l’emplacement actuel de la cathédrale.

Moyen-Age

Au IXème siècle, Anicium devient le Puy-Notre-Dame en honneur de la Vierge Marie dont le culte est déjà important.

En 951, l’évêque Godescalc part du Puy-En-Velay vers saint Jacques de Compostelle. Premier pèlerin français, il a tracé la voie pour ceux qui marchent dans ses pas encore aujourd’hui. Le 18 juillet 961, Godescalc consacre la chapelle saint Michel construite au sommet du rocher d’Aiguilhe. 268 marches à grimper pour y accéder.

En 1051, le pape Léon IX change le nom de la cité pour Le Puy-sainte-Marie

Au XIIème siècle, la ville s’organise autour des pèlerinages, sa physionomie évolue. 
L'hôtel Dieu est construit pour accueillir malades et nécessiteux.

En 1254, Saint Louis vient en pèlerinage au Puy-en-Velay. Il aurait offert la première Vierge Noire à son retour de la 7ème croisade. 
13 autres rois sont venus prier la Vierge Marie dont Charlemagne et François 1er en 1533.

Au XVème siècle, la dentelle du Puy entre dans l’histoire. Sa renommée dépasse les frontières quand au XVIIème siècle un décret interdit le colportage. C’est Saint Jean-François Régis qui interviendra en faveur des dentellières. Depuis l’enseignement de cette technique est perpétué au centre d’enseignement de la dentelle au fuseau créé en 1974.

L'époque moderne

1548, est l’année de construction de la fameuse place du Plot qui marque le départ de la “Via Podiensis”. Elle accueille le marché du samedi alors qu’autrefois y était installé le pilori des ivrognes.

1594, Le Puy-en-Velay devenu une ville ligueuse est parmi les dernières en France à reconnaître l'autorité d'Henri IV.

En 1636, Jean-françois Régis, l’apôtre du Velay, entre dans la vie des habitants du Puy-en-Velay et sa région. Son action auprès des malades, des prisonniers, des prostituées et de ceux qui sont isolés a marqué les esprits. Il vit dans l’austérité et partage sa foi et son temps sans condition.

1757, naissance du Général Marquis de Lafayette à Chavaniac. Héros de la guerre d'Indépendance des Etats-Unis, il sera un des hommes-clés de la Révolution française. 

L'époque contemporaine

En 1790, la Révolution dans sa volonté de démembrer les provinces issues de l'Ancien Régime, créer le département de la Haute-Loire à partir du Velay auquel fut  rattaché une partie de la Basse Auvergne, du Gévaudan, du Forez et du Vivarais.

Le 8 juin 1794, la première statue de la Vierge Noire est brûlée sur la place du Martouret par les ultras-révolutionnaires. Sur cette place, 41 personnes sont exécutées entre 1793 et 1795.

Le 12 septembre 1860, la statue de Notre Dame de France est inaugurée. 120 000 personnes ont fait le déplacement. Elle surprend par sa taille : 22,70 mètres ; Son poids : 835 tonnes. 
Sa construction a été possible grâce au don, par Napoléon III, de 213 canons pris lors de la bataille Sébastopol le 8 septembre 1855 durant la guerre de Crimée 

En 1955, un trésor est découvert lors des travaux de restauration de l’autel de la chapelle saint Michel d’Aiguilhe, constitué de reliques (christ en bois d’olivier du Xème siècle, tissus, coffret d’ivoire).

A partir de 1988, la ville porte officiellement le nom de Le Puy-en-Velay.

En 1996, la lentille verte du Puy reçoit le label “Appellation d’Origine Contrôlée” et bénéficie depuis 2008 d’une appellation d’origine protégée ( AOP).

La cathédrale Notre-Dame ainsi que l’hôtel Dieu sont classés depuis 1998 au Patrimoine Mondial de l’UNESCO au titre des chemins de Saint Jacques de Compostelle.

Actuellement, la ville compte 19 500 habitants dans une agglomération qui en recense 83 000. 
Ville départ sur les chemins de Compostelle, le Puy-en-Velay offre des paysages variés et protégés propices à la pratique d’une multitude d’activités de loisirs. 
Ce sont 700 000 visiteurs qui viennent chaque année découvrir l’offre touristique, culturelle et spirituelle du Puy-en-Velay.
 

La cathédrale
La cathédrale
Place du Plot
Place du Plot
Notre Dame de France
Notre Dame de France
Dentelle du Puy
Dentelle du Puy

Légende

La pierre des fièvres ou le miracle de la vierge du Puy :

Au Vème siècle, une noble femme, veuve, souffrait de fièvres malignes.
Un jour dans un excès de fatigue, elle invoqua la Vierge, qui, dans une lueur, apparut et lui dit 

Va sur le Mont Anis, étend toi sur la pierre sacrée et tu seras guérie

La femme s’exécuta, et fût aussitôt parcourue d'un sentiment de bien-être. Marie se présenta face à elle, la chargeant cette fois de transmettre à l’évêque son vœu que sur ce rocher, un sanctuaire lui soit dédié.
La malade guérie fût le premier d’une série de miracles, raconte la tradition orale. Parmi les autres faits : Le plan du futur sanctuaire tracé dans la neige par les sabots d’un cerf en plein mois de juillet 

L’évêque du Puy, attentif à ces propos, envoie ses émissaires à Rome pour ramener des reliques. Ceux-ci à peine sortis de la ville, rencontrent un cortège qui leur apporte les reliques demandées. Lorqu'ils regagnent la ville, les cloches se mettent à sonner sans intervention humaine et les anges sont en train de consacrer la Cathédrale eux-mêmes dans une lumière irréelle. 
Telle serait l’histoire de la création de l’actuel sanctuaire du Puy-en-Velay. 

La Pierre des Fièvres
La Pierre des Fièvres
lundi
10 décembre
2° / 6°