Pèlerinage à Ars

Dans la vallée de la Saône, à 40 kilomètres au nord de Lyon, on s’attarde au sanctuaire d’Ars pour marcher sur le chemin de l’amour, de la miséricorde dans les pas du saint Curé d’Ars.

Pourquoi venir en pèlerinage à Ars-sur-Formans ?

Plus de 300 000 visiteurs et pèlerins visitent les différents lieux empreints de la spiritualité du saint homme chaque année.
De loin, on distingue le vert de ses toits, les sculptures qui décorent ses murs blanc, son ancien clocher de brique rouge, la Basilique Saint-Sixte domine la ville et les champs autour. Elle perpétue le souvenir du curé qui a fait la notoriété de son village d’adoption.

D’abord l’accueil, et la lanterne des cierges, puis quelques marches pour accéder au parvis de l’église où le saint Curé a écouté peurs, angoisses, et péchés pendant 41 ans.

Cinq chapelles se succèdent dans la nef de la partie ancienne de l’édifice :  La chapelle des anges, la chapelle sainte Philomène, la chapelle de l’Ecce homo qui prépare les fidèles à la confession, la chapelle saint Jean-Baptiste où les femmes se confessaient, et celle dédiée à la sainte Vierge. L’endroit rassurant et chaleureux, invite le pèlerin à poser son regard sur ce qu’il a en son cœur. C’est un peu plus loin, dans la partie construite sur les plans de l’architecte Pierre Bossan, à qui l’on doit aussi la basilique de Fourvière à Lyon, que l’on s’arrête dans la chapelle de la châsse, pour vénérer le saint homme au visage de cire, protégé dans une châsse de bronze doré. Le Lieu est puissant. Que l’on soit croyant ou non, la paix entre en nous. Après l’élan du cœur, on lève les yeux sur les fresques peintes dans la coupole du chœur. Ses couleurs flamboyantes rappellent le style byzantin, et illustrent entre autres la vie de sainte Philomène chère au curé.

L’église semi-enterrée ‘Notre-Dame de la Miséricorde’, la Chapelle du Cœur, où est exposé le cœur du saint, la maison du saint et la Chapelle de la Providence, autant de lieux pour poursuivre un cheminement dans les pas du Curé d’Ars en quête de l’essentiel. 

On prend un peu de distance pour se ressourcer à l’écart, aux pieds de la statue de bronze qui représente la rencontre du Curé d’Ars et du petit berger, Antoine Givre. Le jeune prêtre de 32 ans pointe le doigt vers le ciel, lui promettant de lui montrer le chemin vers le ciel pour le remercier de lui avoir indiqué le chemin vers Ars.

Parmi les pèlerins illustres d’Ars, Henri-Dominique Lacordaire, le Pape Jean-Paul II
 

Basilique Saint Sixte
Basilique Saint Sixte
châsse du Saint Curé
châsse du Saint Curé
Coupole de la basilique
Coupole de la basilique

Que demande-t-on au saint Curé d’Ars ?

Comme il le promit au jeune berger, on attend qu’il nous montre la voie vers la sainteté, qu’il guide nos pas...

De nombreux pèlerins lui ont confié leurs doutes, leurs peines. Il restait parfois 17 heures par jour à confesser hommes et femmes, prêchant l’amour et la miséricorde.  Il est devenu le confident de ses paroissiens, mais aussi des pèlerins et des prêtres.

Ses prédications font sa réputation, son mode de vie inspire. Le Curé d'Ars considère l’homme dans sa dimension spirituelle mais aussi humaine et sociale. Donner aux plus pauvres reste une priorité. Des miracles interviennent, il les attribue à sainte Philomène qu’il vénère.

On demande son secours pour guérir, apaiser violences et conflits, pour aider les familles à franchir les obstacles, à retrouver la sérénité.
 

Le saint Curé et le petit berger
Le saint Curé et le petit berger

Accueil des pèlerins au sanctuaire d’Ars-sur-Formans :

Contact : 

04 74 08 17 17 - www.arsnet.org

Les temps forts :

Février

  • Fête de l’arrivée du saint Curé

Avril

  • Fête de la miséricorde

Août

  • 3 et 4 août - Fête du saint Curé d’Ars 

Septembre

  • 24 au 29 septembre 2018 - Retraite mondiale des prêtres
jeudi
13 décembre
-2°
-4° / 1°