Pèlerinage à La Salette

Au cœur des Alpes, en Isère, on transmet le message de Notre-Dame de La Salette dans un sanctuaire de la réconciliation.

Pourquoi venir en pèlerinage à Notre-Dame de La Salette ?

Grâce à sa notoriété mais aussi à ses 1800 mètres d’altitude, on peut dire sans prendre trop de risques, que ce sanctuaire dédié à Notre-Dame de La Salette, est un haut lieu de pèlerinage marial.

Ce sont près de 200 000 pèlerins et visiteurs qui arpentent les montagnes du sud Isère pour entendre le message de la Vierge Marie, confié à Mélanie Calvat et Maximin Giraud un après-midi de septembre 1846.

A Corps, village natal des enfants témoins de l’apparition, on découvre la maison d’enfance de Mélanie et celle de Maximin qui, aujourd'hui, accueille une distillerie artisanale. A l’issue d’une ascension de 14 km à pied, en vélo, à cheval, à moto ou en voiture, depuis le village, le sanctuaire apparaît enfin. Seul habitant du vallon, il siège, sous les pentes du Gargas, du Chamoux et de la Croix de Rougny, au centre d’un paysage à couper le souffle.

Au creux d’un ravin, plusieurs statues illustrent la scène de l’apparition, une femme assise se tient la tête entre les mains, juste à côté, on la voit confier son message aux deux jeunes bergers. Un chemin de croix sillonne ce qui n’était au XIXe siècle que des pâturages de montagne. Sur le parvis, la statue de la Vierge Marie localise le lieu de l’apparition. On s’arrête pour prier dans le calme, sur un fond musical dont seuls les oiseaux ont le secret. 

Construite à 1800 mètres d’altitude, la basilique Notre-Dame de La Salette, s’élance un peu plus encore vers le ciel, grâce aux deux clochers parfaitement symétriques qui l’entourent. Mais parfois ce sont les nuages qui viennent à elle, la plaçant au centre d’une mer blanche et délicate, comme une invitation à la paix intérieure et au recueillement. A l’intérieur, dans le chœur, on s'arrête pour admirer le Christ et les quatre Vivants de l’Apocalypse, peints par Arcabas. L’artiste a marqué l’église de son empreinte colorée à différents endroits. De part et d’autre de l’édifice on trouve : une petite chapelle, plusieurs points d’accueil, la boutique, le restaurant, et l’hôtellerie qui permet d’héberger sur place des pèlerins du monde entier.

L’été comme l’hiver on est invité à prier dans la Chapelle de la Rencontre, moderne, chauffée et très lumineuse. Ses verrières invitent à entrer en communion avec la nature. Dans cette chapelle figure un tableau qui représentant la Vierge de l’apparition, en pleurs.  

Ici, on se ressource dans le calme, et la paix tant souhaitée par la “Belle Dame”. On profite d’une randonnée spirituelle, d’une retraite, d’une messe, d’une procession aux flambeaux, pour prendre du recul sur les épreuves de la vie.

Notre-Dame de La Salette
Notre-Dame de La Salette
scène de l’apparition
scène de l’apparition

Que demande-t-on à Notre-Dame de La Salette ?

Au sanctuaire, on est accueilli par les Missionnaires et les Sœurs de Notre-Dame de La Salette, secondés par des employés et des bénévoles. Ils apportent l’aide et le soutien aux pèlerins qui le souhaitent et font vivre le message que la Vierge Marie voulait transmettre aux hommes et aux femmes de ce monde. 

Comme le premier signe de la vision de Mélanie et Maximin, on vient chercher la lumière et la réconciliation avec Dieu. On confie ses doutes, ses erreurs, ses peurs, ses souffrances à celle qui s'exprime, ce jour de 1846, dans la bienveillance d’une mère.
La relation de Pra qui retranscrit l’échange entre la “Belle Dame” et les deux enfants, évoque la manifestation de la solidarité de Marie avec « son » peuple, le peuple de Dieu. Elle annonce l’espoir dans une société touchée, à l’époque de l’apparition comme aujourd’hui, par la famine, les souffrances, la mort.

Les pèlerins d’aujourd’hui trouvent ici un message proche de l’actualité du XXIe siècle et prient, entre autres, pour :

  • La paix dans un monde touché par de nombreuses guerres.
  • Trouver des repères, retrouver la foi.
  • Vivre dans le respect de l’autre avec ses différences, ne plus avoir peur.
  • Cheminer spirituellement afin de trouver l’énergie pour affronter la maladie, la perte d’un proche, un quotidien qui épuise. Choisir sa mission sur terre.
  • Maintenir un lien avec sa famille et ses enfants.

Si l’on évoque des guérisons miraculeuses, celui qui opère systématiquement, c’est le miracle de la beauté du paysage et du calme ambiant. Que l’on soit croyant ou non, la paix intérieure finit toujours par atteindre le cœur des visiteurs.

Le sanctuaire est rattaché au Diocèse de Grenoble-Vienne.
Il est ouvert chaque jour de l’année. Son hôtellerie est ouverte entre mi-mars et mi-novembre et pendant les vacances de Noël.
 

Accueil des pèlerins au sanctuaire de Notre-Dame de La Salette :

Contact :

Les temps forts :

38970 La Salette - France
Informations : lasalette.cef.fr / +33 (0) 4 76 30 32 90
 

Les temps forts :

Avril :

Fête de Pâques
Fête de la Miséricorde

Juin :

Du 2 au 10 : Semaine écologique
Du 29 au 1er juillet : Les cavalcades pèlerines

Juillet :

Du 23 au 29 : Fête de la famille

Août :

Du 13 au 19 : Semaine mariale
Les 14 et 15 : Fête de l’Assomption de la Vierge Marie
Du 31 au 1er septembre : Pèlerinage des motards

Septembre :

Les 18 et 19 : Fête patronale, anniversaire de l’apparition

Octobre :

Notre Dame du Rosaire

Novembre :

Du 1er eu 4 : Journées « Cinéma & réconciliation » : Transmettre

Décembre :

Noël et Nouvel An
 

jeudi
13 décembre
-2°
-3° / 1°