Pèlerinage à Alençon

Dans l’Orne en Normandie, un sanctuaire, celui d'Alençon. Des Saints, Louis et Zélie Martin inspirent et accompagnent les familles dans leur quotidien.

Pourquoi vient-on en pèlerinage à Alençon ?

Au 50 rue Saint Blaise, au cœur de la ville d’Alençon, on s’immerge dans la vie du couple Martin, béatifiés à Lisieux le 19 octobre 2008 puis canonisés le dimanche 18 Octobre 2015 à Rome. 

Une petite maison de briques et une chapelle attenante, une basilique, une maison à la campagne (celle de la nourrice de sainte Thérèse de l’Enfant Jésus), le Sanctuaire d'Alençon retrace la rencontre d’un couple puis le chemin d’une famille qui est parvenue à garder la foi malgré les épreuves.

Il était une fois, l’histoire d’une rencontre. Celle d’un homme et d’une femme désirant tous deux devenir religieux. Leur démarche n'aboutit pas, les laissant chacun dans la solitude. En 1858, sur le pont de Sarthe à Alençon, leurs regards se croisent, ils comprennent immédiatement qu’ils sont fait l’un pour l’autre. Zélie entend en son cœur une petite voix murmurer « c’est celui là que j’ai préparé pour toi ». Ici commence votre pèlerinage sur les traces de ces Saints qui nous sont si proches par le temps et l'espace.

Quelques mois plus tard, on célèbre le mariage de Louis l’horloger et de Zélie, dentellière de talent, dans l'église Notre-Dame d'Alençon. De leur union, naissent neuf enfants, dont quatre meurent en bas-âge, sainte Thérèse de l’Enfant Jésus est la plus jeune. C’est dans cette même église Notre-Dame que sainte Thérèse sera baptisée. Sa robe de baptême y est d’ailleurs toujours exposée. On peut y admirer un vitrail contemporain qui représente la cérémonie ainsi que le baptistère. 
Les funérailles de Zélie y seront également célébrées en 1877.

Louis et Zélie s’aiment profondément. Ils éduquent leurs enfants dans l’amour de Dieu, le respect des autres, et dans l'attention aux plus faibles. 

Les pèlerins aiment s’attarder dans la maison natale de sainte Thérèse. La famille y vécut 19 ans avant de partir pour Lisieux au décès de la maman. On y plonge dans leur quotidien en s'imprégnant de leur vie au travers des objets qui les ont accompagné en ce XIXème siècle.

Thérèse entre au carmel en 1888. Elle y fera le récit de ses souvenirs d’enfance qui seront publiés un an après sa mort. Elle écrira

Le Bon Dieu m’a donné un père et une mère plus dignes du Ciel que de la Terre.

Le couple Martin
Le couple Martin
Maison natale de sainte Thérèse
Maison natale de sainte Thérèse
Pont de Sarthe à Alençon
Pont de Sarthe à Alençon

Que demande-t-on à Louis et Zélie ?

On s'aperçoit que leur parcours est celui de nombreuses familles, encore aujourd’hui. Trouver avec qui partager sa vie, fonder une famille, éduquer ses enfants, leur assurer un avenir, rester forts et unis dans les difficultés professionnelles et face à la souffrance, vieillir ensemble. C’est pour tout cela que l’on vient prier à Alençon.

Dans la chambre des parents, où la joie a côtoyé la peine, sur le lit des époux Martin et dans le berceau de sainte Thérèse, on dépose les intentions de prières. Le visiteur espère un miracle, ose, à l’image des Saints d’Alençon, croire que la vie est plus forte que la mort. Il y cherche la solidité pour son foyer.

Voici deux des miracles survenus par l’intercession du couple :

« Nous remercions sans cesse le Seigneur pour sa Miséricorde envers nous. Il a accueilli l’intercession de Louis et Zélie et a guéri notre petit Pietro. Il a manifesté son amour par un fait extraordinaire dans le but de nous aider à reconnaître sa Présence tout aimante dans l’ordinaire de nos vies. Louis et Zélie ont vécu les circonstances de leur vie dans la confiance en la Bonté du Père et cela nous aide et nous soutient dans notre quotidien. » Miracle reconnu par le pape Benoît XVI en 2008.

« L'annonce de la canonisation des Bienheureux Louis Martin et Zélie Guérin nous remplit d’émotion, de joie et de gratitude. C’est que pour nous, ils font partie de notre famille depuis que nous les avons priés et qu’ils ont intercédé devant le Seigneur pour nous accorder la guérison de notre fille. Le couple Martin est un exemple d’union de la famille dont le fondement est l’amour et le respect des enfants. Et nous, grâce à eux, nous pouvons démontrer ces valeurs à nos deux enfants. » Miracle reconnu en 2015 par le pape François.

Lovée contre la maison, partie intégrante du sanctuaire, la Chapelle Sainte-Thérèse est reliée à la chambre parentale. On vénère à la droite de l’autel, un reliquaire évoquant le mariage par l’image de deux alliances, les métiers des époux par des rouages d’horlogerie et de la dentelle, et au centre une rose en souvenir de leur fille sainte Thérèse de l’Enfant Jésus. 

A 8 km d'Alençon, à Semallé, on vient se recueillir dans la maison de Rose Taillé. Thérèse est un bébé délicat à la santé fragile car Zélie n'a pas assez de lait pour la nourrir. Elle frôle la mort à peine quinze jours après sa naissance. Zélie est une femme active, chef d’entreprise, engagée. Les parents décident de confier l’enfant à une nourrice. Allaitée par “la petite Rose”, à la campagne, elle reprendra des forces et pourra retrouver sa famille au bout d’un an. Vous pouvez visiter la maison de celle qui lui a sauvé la vie.

Dans les pas de Louis et Zélie Martin, les pèlerins suivent la voie de la sainteté dans ce qui constitue le quotidien d’un couple, d’une famille, prenant garde de ne pas laisser l’amour et la confiance sur le bord du chemin. 

Leur message rayonne aux quatre coins du monde : vitraux à leur image en Pologne, fondations et centres d'accueil pour les familles en Irlande, Pologne, Italie, Espagne et Brésil et Afrique ou enseignements et prières aux USA. 

L’accueil à la maison de la famille Martin a été confié aux petites sœurs de Sainte-Thérèse de l’Enfant-Jésus, une congrégation de sœurs apostoliques fondée à Imola en Italie.

Le Sanctuaire, rattaché au diocèse de Séez, est ouvert toute l'année, sauf au mois de janvier, pour messes et visites, adorations et confessions.

Chambre à coucher de Louis et Zélie
Chambre à coucher de Louis et Zélie
La Chapelle attenante à la maison des époux Martin
La Chapelle attenante à la maison des époux Martin
Maison de la nourrice de sainte Thérèse
Maison de la nourrice de sainte Thérèse

Accueil des pèlerins au Sanctuaire d'Alençon :

Contact :

Sanctuaire d’Alençon 50 rue Saint-Blaise 61000 Alençon
Tél. : 02 33 26 10 61
Courriel : sanctuaire@louisetzelie.com
www.louisetzelie.com

 

Les temps forts :

En février : 

Pèlerinage “saint valentin” pour les couples

En avril :

Week-end cénacle pour les couples

En juin :

Pèlerinage des pères et des mères de famille

En juillet :

Fête des Saints Louis et Zélie Martin.

En octobre : 

Fête des familles 
 

mardi
23 octobre
2° / 17°
Chapelle Sainte-Thérèse