Pèlerinage à Cotignac

A Cotignac, il y a le ciel, le soleil, des couples, des mères, des pères et des familles qui marchent vers les Monts Verdaille et du Bessillon dans l’espoir de trouver, auprès de la Sainte Famille, un accompagnement spirituel. 

Pourquoi vient-on en pèlerinage à Cotignac ?

Notre Dame de Grâces d’un jaune lumineux avec son clocher comme sortie d’une crèche provençale, et le monastère bénédictin Saint Joseph du Bessillon posé là avant d’atteindre le sommet de la colline, non par manque de force, mais pour rester proche de sa source découverte par miracle.

Ils sont 150 000 pèlerins chaque année à enfiler leurs chaussures de marche et à faire route vers Cotignac les sacs à dos remplis d’intentions de prières. Ils grimpent seuls, par deux ou en groupe, vers l’unique endroit au monde où la Sainte Famille est apparue.

En 1519 sur le mont Verdaille

En août 1519, sur le mont Verdaille, à l’emplacement actuel du sanctuaire Notre-Dame de Grâces, Jean de la Baume, bûcheron de son état, voit la Vierge Marie à deux reprises. Dans ses bras, l’Enfant Jésus, et à ses côtés, saint Bernard de Clairvaux (fondateur de l’abbaye du même nom et fervent défenseur de la sobriété des églises) ainsi que l’Archange saint Michel (grand maitre des cieux après Dieu, représenté terrassant le dragon). 

En 1660 sur le mont Verdaille

En 1660, sur le mont Bessillon, Gaspard Ricard, au bord de la déshydratation, découvre une source sous un lourd rocher grâce au soutien de saint Joseph, qui lui apparaît rassurant et protecteur, "Je suis Joseph ; soulève ce rocher et tu boiras".

Deux collines, qui, comme le ferait une mère allaitant son enfant, répandent leurs grâces sur ceux qui viennent y prier. Tel un lien qui marque l’image du couple, le chemin des pèlerins les relient. Le goudron de la route laisse place aux pierres usées par le temps, et la douce odeur des pins accompagne l’ascension, on se prépare à accueillir le calme en soi.
 
Sur le mont Verdaille, un grand escalier marque la fin du chemin et le début de l’élévation vers le sanctuaire dédié à Notre-Dame. En 1660, Louis XIV, royal pèlerin, monte les marches à cheval accompagné d’Anne d’Autriche et rend grâce à la Vierge Marie pour le miracle de sa naissance (le plus célèbre des “bébés Cotignac”). Après le parvis, on quitte les pas du “roi soleil”, pour se recueillir sous le ciel étoilé de l’église Notre Dame de Grâces et en présence des frères de la communauté de Saint-Jean. 

Sur le Bessillon, les soeurs bénédictines vivent un quotidien de prière et de silence. Là, le pèlerin boit à la source découverte par le berger, sous le regard du père des pères, saint Joseph, dans l’espoir qu’il intercède en sa faveur auprès du seigneur.

Il faudra choisir qui de la Sainte Famille visiter en premier. Une chose est certaine, de la mère du Christ ou de son époux, c’est un soutien que l’on obtient pour enfin laisser jaillir de nous même, à l’image de la source, l’énergie, l’espoir et l’amour. On confie ses douleurs, ses traumatismes ou juste un quotidien trop lourd, symbolisés par le rocher qui empêche le passage de l’eau.
 

Notre Dame des Grâces
Notre Dame des Grâces

Que demande-t-on à la Sainte Famille ?

Saint Joseph, père adoptif de Jésus représente un modèle d’obéissance dans sa foi, son amour et sa bonté, à l’image de Dieu. Il veille humblement sur sa famille. Dans la société actuelle qui maltraite les familles, il invite les pères à prendre du recul pour aimer et aider à faire grandir ce qu’ils ont planté. 

En Marie, la mère, les femmes trouvent une confidente. Elles lui confient leur désir de fonder une famille, demandent son appui dans leur réconciliation avec leur mari, dans l’éducation des enfants et aussi la guérison d’un ami, d’un parent, parfois pour elles-mêmes.

De nombreux ex-votos sont accrochés sous la croix du parvis, sur les murs, comme autant de témoignages de gratitude pour des naissances accordées.

Qu’on y vienne en procession pour recevoir les dons que je veux y répandre

confie la Vierge Marie à Jean de La Baume, une chapelle est construite et les pèlerins affluent pour y recevoir ses grâces. 

Certes, des pèlerins arrivent seuls à Cotignac. Pourtant, nombreux sont ceux qui marchent en groupe dans le but de se rencontrer ou d’échanger autour de la famille, du rôle de parent. Ils viennent entendre le mystère que nous sommes les uns pour les autres et la douce mélodie que composent nos différences. On y vient pour prier mais pas seulement. On se soustrait pour quelques jours au quotidien, travail, enfants, épouse ou mari. On accepte l’absence de confort et la sobriété pour entrer dans l’esprit de la Sainte Famille et de Saint Bernard de Clairvaux. Ici, on coupe le cordon du smartphone et on se branche sur la fréquence ressourcement et prière !

Le sanctuaire est rattaché au diocèse de Fréjus-Toulon, il est ouvert toute l’année pour messes et confessions.
 

Accueil des pèlerins au sanctuaire de Cotignac en Provence Verte

Sanctuaire Notre Dame de Grâces
Chemin Notre Dame
83570 Cotignac
04 94 69 64 92
www.nd-de-graces.com

Foyer de la Sainte Famille
Quartier Notre Dame
83570 Cotignac
Téléphone : 04.94.04.65.28.
http://www.foyerdelasaintefamille.fr

Le Font St Joseph du Bessillon
5248 chemin de Saint Joseph
BP 22
83570 Cotignac
04 94 04 63 44
Accueil des retraitantes
06 08 67 39 45
https://saintjosephdubessillon.org

Les temps forts :

Décembre : 

  • En 2018, ouverture de l'année jubilaire pour les 500 ans des apparitions de la Vierge Marie les 1er et 2 décembre

Mars :

  • Pèlerinage de Saint Joseph le 19 mars

Mai :

  • Pèlerinage du partage le 8 mai 
  • Pèlerinage des célibataires ( mai/juin )
  • Pèlerinage « running for God » lundi de Pentecôte
  • Pèlerinage des Jeunes dernier week-end de mai

Juin :

  • Pèlerinage des Mères de Famille 
  • Pèlerinage des couples en désir d’enfants mi-juin

Juillet :

  • Pèlerinage des Pères de Famille 1er week-end de juillet

Août :

  • Pèlerinage des familles en difficultés 14 août
  • Festival du jubilé du 10 au 16 août 2019

Septembre :

  • Pèlerinage des Couples 4ème week-end de septembre
  • Pèlerinage pour la Vie 29/09 
  • Pèlerinage des Grands-Parents dernier week-end de septembre ou 1er d’octobre
  • Pèlerinage des célibataires

Octobre

  • Pèlerinage des Enfants mi-octobre
  • Pèlerinage des personnes avec un handicap physique ou mental 3ème week-end d’octobre.

Décembre :

  • Pèlerinage pour la Vie 28/12

Janvier : 

  • Clôture de l'année jubilaire le 5 janvier 2020
jeudi
13 décembre
-3° / 10°