Pèlerinage à Paray-le-Monial

En Charolais-Brionnais dans le sud de la Bourgogne, le sanctuaire du “Sacré Cœur” à Paray-le-Monial. Rencontrer sainte Marie-Marguerite, et faire l’expérience de l’Amour de Jésus qui guérit les cœurs. 

Pourquoi venir en pèlerinage à Paray-le-Monial ?

Ici, chaque année 200 000 pèlerins cheminent vers ce lieu pour découvrir le message de “Paray” et prier le Christ apparu à Marie-Marguerite Alacoque au XVIIème siècle. 

Sur les bords de la Bourbince, la petite ville s’est développée au gré des chantiers de construction des couvents, monastères et église romane clunisienne. Dès le Xème siècle, les moines bénédictins s’installent y voyant là, un endroit inspirant, entre rivières et forêts, idéal pour se consacrer à la foi.

En centre ville, la Basilique du Sacré Cœur, joyau d’Art roman, fait face à la rivière. 
Visiteurs et pèlerins découvrent une église fondée par l’abbé de Cluny, Hugues de Semur, au XIIème siècle. Sa luminosité, ses 22 mètres de hauteur, sa voûte en berceau, et le Christ peint dans l’abside, bénissant ceux qui prient, offrent une harmonie architecturale unique. L’endroit appelle à la paix intérieure et son cloître attenant au recueillement. A quelques pas de la basilique, la chapelle Saint-Jean, située à l’entrée du parc des Chapelains, est un lieu d’adoration perpétuelle où l’on peut se reposer sur le cœur de Jésus.  

Au Sanctuaire du Sacré-Cœur de Paray-le-Monial, les pèlerins ont leur accueil. Il peuvent y obtenir les conseils nécessaires pour découvrir et vivre le message de “ Paray ” au travers d’une exposition, de la diffusion d’un DVD et d’une visite spirituelle des différents lieux saints avec un père chapelain.

La Chapelle des Apparitions se trouve juste en face, jouxtant le monastère de la Visitation. C’est ici, qu’entre 1673 et 1675, le Christ apparaît à sainte Marie-Marguerite. On s’attarde devant la châsse où repose le gisant en cire de la sainte, ainsi que la plupart de ses ossements à l’abris dans un reliquaire. Au côté des religieuses visitandines, on ouvre son cœur face à l’image du Christ représenté le Cœur flamboyant sur la fresque du mur central.

Dans le Parc des Chapelains, un diorama illustre l’histoire de sainte Marguerite-Marie grâce à 18 saynètes sculptées par l’artiste Georges Serraz. On flâne parmi les arbres, s'imprégnant du silence. Lors des grandes fêtes des sanctuaires, le dôme accueille les célébrations où les pèlerins prient dans la mi-ombre des feuillus.

Marcher en direction de la Chapelle Saint Claude La Colombière, c’est déposer son fardeau aux pieds de l’ami et confesseur de sainte Marguerite-Marie. Au travers de la vitre, sous le gisant, on aperçoit les reliques du père jésuite. L’édifice d’inspiration byzantine, ses mosaïques et vitraux Art déco des Ateliers Mauméjean, invitent à la communion avec le ciel.
 

La Bourbince
La Bourbince
Basilique du Sacré-Cœur
Basilique du Sacré-Cœur
Chist en Majesté dans la basilique
Chist en Majesté dans la basilique
Gisant de sainte Marguerite-Marie
Gisant de sainte Marguerite-Marie

Que demande-t-on au Christ, à sainte Marguerite-Marie et à saint Claude La Colombière ?

Plusieurs valeurs font la force de ce sanctuaire dédié au “Sacré Cœur”. 

Celle de l’amour inconditionnel, de l’amitié, et de la miséricorde. 

Le Christ, en apparaissant à sainte Marguerite-Marie, évoque le fait que Dieu ne juge pas, il est Bienveillance, il est Présence. On décharge sur lui toutes ses inquiétudes.

Venir vivre l’Heure Sainte réclamée par Jésus. Une heure de prière à l’unissons pour partager son expérience de la tristesse et de la solitude au Jardin des Oliviers. Dans le le but ultime d’ouvrir son cœur aux autres, accepter leurs différences, et ainsi devenir des artisans de l’Amour du Christ.

Comme Il a entendu les doutes de sainte Marguerite-Marie, saint Claude La Colombière entend la souffrance, les difficultés, les obstacles imposés par la vie. On l’implore pour trouver le courage, la confiance et le pardon.
La vie de sainte Marguerite-Marie n’a pas été simple, mais elle s’est donnée entièrement à Jésus et a partagé l’amitié de Claude. C’est naturellement vers elle que le pèlerin se tourne pour avancer dans le message qu’elle a transmis. Il cherche l’espérance pour mettre, chaque jour, l’Amour de Jésus au centre de sa vie. 
Au sanctuaire de Paray-le-Monial, on fait l’expérience de l’Amour du Christ.

Le sanctuaire est animé par la communauté de l’Emmanuel et rattaché au diocèse d’Autun. Il est ouvert toute l’année et chaque jour pour messe, adoration, confessions, louanges et vêpres.
 

Accueil des pèlerins au sanctuaire de Paray-le-Monial.

Contact : 

Place du Cardinal Perraud 71600 Paray-le-Monial
Tel: +33 (0)3 85 81 56 00 / www.sacrecoeur-paray.org

Les temps forts : 

Rencontre autour du 1er vendredi du mois - Heure Sainte

Février

  • Le 15 - Fêtes de saint Claude La Colombière

Avril

  • Triduum Pascal

Juin

  • 3ème vendredi après la Pentecôte - Les fêtes du “Sacré cœur”

En juillet et en août

  • Les sessions organisées par  la communauté de l’Emmanuel

Octobre

  • Du 12 au 14 et 16 - fêtes de sainte Marguerite-Marie
jeudi
13 décembre
-3°
-6° / 1°