Découvrez le patrimoine des Villes Sanctuaires

Des paysages, des villes, des villages, des lieux de culte sanctuarisés, les trésors sont partout à portée de main. De nombreuses destinations ont un cœur médiéval chargé d'histoire et souvent deux styles architecturaux qui s’exhibent. Vous êtes plutôt art roman ou gothique ? Pour sûre vous aimez l’art sacré ! Il y a des reliques qui se protègent derrière une vitre ou dans un reliquaire, et le patrimoine culinaire qui s’invite dans vos assiettes. 

Architecture : Roman versus gothique

Premier candidat : Le style roman

L’art roman est un style architectural qui concerne aussi bien l’architecture civile que religieuse. Ce courant apparaît autour de 1030 et laisse place au style gothique vers la fin du XIIème siècle.
Il est utilisé dans toute l’Europe. Mais notons que s’il se révèle à la même période dans plusieurs pays, les apparences varient en fonction des matériaux de construction produits et utilisés localement.

Quelles sont les caractéristiques de l’art roman ? 

  • Un plan en forme de croix latine qui rappelle la crucifixion du Christ. La nef figure son corps, le transept ses bras et le choeur sa tête.
  • L’église romane présente des lignes simples.
  • Des voûtes en pierre viennent remplacer les charpentes de bois. Elles sont en berceau, constituées d’une série d’arcs plein cintre (semi-circulaires).
  • Des murs souvent épais soutenus à l’extérieur par de solides contreforts, ce qui laisse parfois peu de place aux ouvertures, et donc peu de luminosité.
  • Des ornements variés : Les édifices sont souvent recouverts de peintures illustrants des figures bibliques ou des épisodes de l’évangile. Les chapiteaux et les tympans sont sculptés de scènes figurées, des animaux...
  • L’église devient un espace de circulation. De nouveaux espaces : Le narthex ou avant nef se positionnent avant la nef faisant la transition entre le monde profane et religieux. Y étaient accueillis ce qui ne pouvaient pour différentes raisons pénétrer à l’intérieur du lieu de culte, comme par exemple les pénitents.
  • Un déambulatoire qui entoure le chœur.
  • Des chapelles rayonnantes : De trois à cinq en fonction des églises, l’une d’elles était toujours dédiée à la Vierge Marie.

Des exemples d’architecture romane parmi les Villes Sanctuaires en France

  • Chartres : Le portail royal de la cathédrale, la flèche sud, et la chapelle Notre-Dame sous terre l’actuelle crypte.
  • Le Puy-en-Velay : La cathédrale Notre-Dame de France et son style roman auvergnat aux influence orientales.
  • Le Mont Saint Michel : La nef de l’Abbatiale et la partie Ouest de l’abbaye bénédictine. et ses voûtes phénoménales.
  • Nevers : L’église Saint-Etienne et sa pierre calcaire locale teintée d’ocre.
  • Paray-le-Monial : La basilique, le modèle le mieux conservé de l’architecture clunisienne en Bourgogne.
  • Rocamadour : La chapelle semi-troglodytique dédiée à saint Michel.
  • Vézelay : Le narthex et le tympan sculptés, les chapiteaux  ainsi que la nef de la basilique sainte Marie-Madeleine 
  • Souvigny : La prieurale a subi plusieurs campagnes de construction mais sa structure primitive est romane.
  • Lourdes : La Basilique Notre-Dame-du-Rosaire est de style romano-byzantin. Son plan est en forme de croix grecque et permet d’accueillir 1 500 fidèles. 

Deuxième candidat : Le style gothique

Il fait suite à l’architecture romane et apparaît dans toute l’Europe autour du XIIème siècle. A l'évocation de ce style, on cite souvent les bâtisseurs de cathédrales qui manient parfaitement des procédés architecturaux élaborés déjà utilisés dans l’architecture anglo-normande au XIème siècle.

Quelles sont les caractéristiques de l’architecture gothique ?

  • Les arcs brisés.
  • Les voûtes sur croisées d’ogives.
  • Des nefs de plus en plus hautes grâce à une répartition du poids ne reposent plus sur les murs latéraux mais sur des piliers.
  • La multiplication des statues notamment sur les portails.
  • L’art du vitrail prend son envol, les églises deviennent lumineuses.
  • Les arc-boutants qui permettent de soutenir un mur ou une voûte de l’extérieur

Si la Cathédrale de Chartres fait figure de modèle en terme de construction dans le plus pur style gothique, on retiendra aussi la Basilique d’Alençon, Le chœur de l’Abbatiale et la Merveille (6 salles du Nord) du Mont Saint Michel, le cœur gothique de la Cathédrale de Nevers, la Basilique sainte Marie-Madeleine à Saint Maximin (le plus vaste édifice gothique de Provence), le chœur et le transept de la Basilique de Vézelay, la Basilique de Sainte-Anne-d’Auray, la Cathédrale Saint Pierre de Lisieux (gothique normande) paroisse de sainte Thérèse et de sa famille.

Prieurale en forme de croix latine à Souvigny
Prieurale en forme de croix latine à Souvigny
Nef lumineuse de Vézelay
Nef lumineuse de Vézelay
Chapiteaux de la Basilique de Vézelay
Chapiteaux de la Basilique de Vézelay
Tympan du narthex roman à Vézelay
Tympan du narthex roman à Vézelay
Notre-Dame-du-Rosaire à Lourdes
Notre-Dame-du-Rosaire à Lourdes
Le style gothique à Chartres
Le style gothique à Chartres
Basilique gothique d'Alençon
Basilique gothique d'Alençon
Le chœur gothique de Vézelay
Le chœur gothique de Vézelay

Dans la famille des arts, je demande le sacré !

L’art sacré uni l’art et la foi, mais comme tous les arts, il invite à l’émotion que l'on soit croyant ou non. Il vise à tourner les âmes vers Dieu en exprimant la beauté et la gloire du Divin. Il y a les artistes qui produisent et ceux qui restaurent, ils ne croient pas tous, mais tous éprouvent un profond respect pour ceux qui vont ouvrir leur cœur face à leurs réalisations. Peut-être qualifié d’art sacré toute création artistique évoquant un sujet religieux, il peut s’agir de vitraux, de mobilier, de vêtements liturgiques, de peinture, de sculpture, ou d’orfèvrerie…
«Au contact des œuvres d’art, l’humanité de tous les temps - celle d’aujourd’hui également - attend d’être éclairée sur son chemin et sur son destin. » extrait de la lettre de Jean-Paul II aux artistes

Des grands noms de l’art sacré contemporain :  

  • ARCABAS : Peintre et sculpteur.
    Plusieurs réalisations sur toile ou murales et deux vitraux dans la Chapelle de la Rencontre au sanctuaire Notre Dame de la salette.

  • GOUDJI : orfèvre.
    Pour la  Cathèdrale de Chartres, il a réalisé l’ensemble de l’autel majeur, la croix d’autel majeur, Cathèdre épiscopale et fauteuils des assesseurs, la navette à encens et l’encensoir…
    Pour la chapelle Notre Dame du rosaire à Lourdes : le maître autel, siège du célébrant et stalles, ainsi que le grand ostensoire des processions
    Pour le Puy en Velay, il crée un grand ostensoir pour le pèlerinage de la cathédrale Notre-Dame.
  • Philippe KAEPPELIN : artiste plasticien et sculpteur
    Il est originaire du Puy-en-Velay et y a rénové le chœur de la cathédrale en créant son mobilier, et une croix de verre-cristal. Son fils Dominique réalise la statue de Saint-Jacques qui attend les pèlerins au sommet des grands escaliers de la Cathédrale du Puy.
  • Jean Michel ALDEROLA : artiste interdisciplinaire
    Il réalise en grande partie les vitraux de la Cathédrale Saint-Cyr-et-Sainte-Julitte de Nevers.
  • Jean-Michel OTHONIEL :      
    C’est à lui que l’on doit le cœur de l’Hôtel Dieu du Puy-en-Velay, monumentale sculpture composées de 461 perles d’inox poli bleues et grises et d’un coeur rouge en verre de Murano.
  • Joseph CHAUMET :
    Pour son œuvre monumentale « La Vita Vitæ » qui retrace les différents épisodes de la vie de Jésus. Elle est exposée au musée du Hiéron à Paray-le-Monial.
Jésus par Arcabas - Notre-Dame de la Salette
Jésus par Arcabas - Notre-Dame de la Salette
Les vitraux par Alderola - Nevers
Les vitraux par Alderola - Nevers
Vitaa Vitæ par Chaumet - Paray
Vitaa Vitæ par Chaumet - Paray

Les reliques, des trésors sous haute protection

Sont qualifiées de reliques les restes que les défunts, martyrs, Saints ou illustres personnages ont laissé derrière eux. Leur culte pourrait prendre racine dans un rituel romain qui invite des proches à se réunir autour de la tombe d’un parent pour y prier. A partir du IIème siècle, le culte chrétien des reliques apparaît, puis au Moyen-Âge des reliques arrivent de Terre Sainte par le biais des Croisades. On construit des basiliques parfois à l’emplacement même de la découverte des reliques et les pèlerins affluent. Dans la tradition chrétienne, on attribue à ces ossements, vêtements, cheveux ou objets ayant appartenu ou été touchés par un Saint, le pouvoir de réaliser des miracles.

 
Elles font partie intégrante du patrimoine des sanctuaires pour en être bien souvent à l’origine. Les reliques sont conservées dans de précieux reliquaires, et présentées sur un autel offertes à la dévotion. Parfois, c’est le corps entier parfaitement conservé d’un Saint qui est exposé dans une châsse. Châsses comme reliquaires, certains constitués d’or sont de véritables trésors.
 

Armoire aux reliques - Souvigny
Armoire aux reliques - Souvigny
 Sainte Marguerite-Marie - Paray-le-Monial
Sainte Marguerite-Marie - Paray-le-Monial

Un patrimoine culinaire

Thierenbach 

Les vins d’Alsace, la bière alsacienne, le fameux Bretzel, la Flammekueche (tarte flambée), le Bargkass (fromage local), la tourte à la viande de la vallée de Munster, les Roïgabrageldi (pommes de terre aux oignons et lard servis avec de la palette fumée), la choucroute, le Kougelhopf (brioche alsacienne), la tarte aux myrtilles, les spätzels (pâtes alsaciennes), le Baeckeoffe (plat de légumes et pommes de terre et assortiments de viandes)...

Vézelay 

Les Vins de Bourgogne : 84 appellations viticoles dont l’AOC Vézelay village, la bière de Vézelay,  les fromages bourguignons (Epoisses, Chaource, Soumaintrain, La Pierre- qui Vire, Plaisir au Chablis, Brillat Savarin...), les champignons sauvages, la charcuterie fine locale, les gougères (spécialités à base de pâte à choux et fromage), les œufs en meurette, le jambon persillé , les escargots, le bœuf charolais...

Souvigny 

La bière de la Brasserie locale du Loup, le Saint-Pourçain (à consommer avec modération), la pompe aux grattons (pâte briochée garnie de lard), le pâté de pommes de terre, le Piquenchâgne (gâteau aux poires, coings ou pommes plantés droits dans la pâte)...

Sainte-Anne-d’Auray

Les produits de la mer : poissons, fruits de mer et crustacés. Les crêpes de blé noir et de froment. Le cidre, le chouchen, le jus de pomme artisanal. Spécialités sucrées : le kouign amann, le far, le caramel au beurre salé. Le kig ha farz (potée paysanne avec légumes et viande de porc). La cotriade (soupe de poisson). Le beurre, le sel et fleur de sel, l’andouille… 

Saint-Maximin, Plan d’Aups Sainte-Baume et Cotignac en Provence Verte

L’huile d’olive, le rosé de Provence, la soupe au pistou, le fromage de chèvre, la daube de sanglier, l’aïoli, la tapenade, l’anchoïade, la ratatouille, les tians de légumes, le miel de lavande, la pâte de coing, la fougasse, le pain bagnat, la pissaladière...

Rocamadour

Le Rocamadour fermier (fromage au lait cru de chèvre A.O.C), le foie gras, le canard, les noix et l’huile de noix, l’agneau du Quercy label rouge, le safran, l'appellation viticole “l’Amadour”, la truffe, la lavande du quercy...

Paray-le-Monial

La fameuse race bovine charolaise et son boeuf de Charolles A.O.C, le jambon persillé, les escargots, les œufs en meurette, « Le Charolais » (fromage de chèvre A.O.C),  le Cacou (clafoutis aux cerises), Vins de  Mâcon ou des Côtes Chalonnaises…
Attention, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé !

Nevers

Le bœuf charolais, les poissons de Loire (le saumon, le sandre, le perche et les ablettes...), le fromage de chèvre, les herbes sauvages ( comme le pourpier potager ou l’ail des ours), les
bières brassées localement (la Ôlieu, la Duc’ale, la Mont Givre), les vins de Loire, les Négus, faïençons et Nougatines de Nevers (confiseries)...

Lourdes

Les fromages fermiers de vache, de chèvre ou mixtes dit « fromages des Pyrénées », les bonbons à l’eau de la Pastillerie de Malespine, les cailloux du Gave, les chocolats Pailhasson Mazuel, le gâteau à la broche (en forme de broche et cuit au feu de bois). Les vins de Madiran ou le Jurançon, le Porc Noir de Bigorre, le mouton de Barèges-Gavarnie (A.O.C.), l’agneau fermier des Pyrénées (label rouge), le haricot « tarbais » (label rouge), l’oignon de Trébons, la garbure.

Lisieux

Boissons à base de pomme ou de poire (jus, cidre, pommeau, calvados…), poissons et fruit de mer, fromages A.O.C( livarot, camembert, pont l’évêque…), les crêpes, la tergoule (riz au lait), la confiture de lait, la volaille du pays d’Auge...

Le Puy-en-Velay

Les lentilles Vertes du Puy A.O.P, la Verveine du velay (Liqueurs et infusions), le Fin Gras du Mézenc (A.O.C), les champignons sauvages, La Vellavia (bière artisanale brassée localement), les petits fruits rouges, le Velay (appellation locale de fromage au lait cru de vache) ...

Le Mont Saint Michel

L’agneau de pré-salé, les fruits de mer, le poissons de la baie, l’omelette montoise, fromages normands (camembert, livarot, pont l'evêque...), la tarte des demoiselles tatin ou l’omelette flambée.

La salette en Matheysine

Le gratin dauphinois, le murçon (saucisse à cuire au goût anisé dont le secret tient dans les graines de fenouil ou de carvi incorporées à la préparation de porc haché), poissons de lacs et de rivières, agneaux des alpages, chèvre salée, tourte muroise à la viande, le « Génépi », « La Salettina » (liqueur qui mélange de nombreuses plantes récoltées avec soin) 
Attention, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé !

Chartres

Les macarons, les Mentchikoffs ( confiserie au noyau de chocolat praliné-noisette enrobé d'une fine enveloppe de « meringue suisse »), les sablés de Beauce, les cochelins (bonhommes en pâte feuilletée), l’Eurélienne (bière brassée localement), le pâté de Chartres (inscrit à l’inventaire du patrimoine culinaire reconnu patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO), la poule au pot, fleurs comestibles...

Ars-Sur Formans

Les poissons de la Dombes pêchés au filet, les cuisses de grenouilles, la volaille A.O.C de Bresse, les quenelles sauce Nantua, les vins du Bugey et Beaujolais, les fromages comme le Comté, Bleu de Gex ou Dombiste...

Alençon

Le cidre normand, la truite de rivière, le fameux camembert A.O.C, le caramel au beurre salé, les pommes, les poires, les fromage de brebis ou au lait cru de vache, les crêpes…
 

La tourte à la viande  - Thierenbach
La tourte à la viande - Thierenbach
Le jambon persillé - Vézelay, Paray-Le-Monial
Le jambon persillé - Vézelay, Paray-Le-Monial
Le Pâté de Pommes de terre - Souvigny
Le Pâté de Pommes de terre - Souvigny
Les mets provençaux - Cotignac, Saint Maximin
Les mets provençaux - Cotignac, Saint Maximin
Petit rond au lait de chèvre -  Rocamadour
Petit rond au lait de chèvre - Rocamadour
Les charolaises - Paray-Le-Monial, Nevers
Les charolaises - Paray-Le-Monial, Nevers
 Les fromages Normands - Lisieux, Alençon
Les fromages Normands - Lisieux, Alençon
Les lentilles du Puy-en-Velay
Les lentilles du Puy-en-Velay
Les Poissons de la Dombes  - Ars-sur-Formans
Les Poissons de la Dombes - Ars-sur-Formans
pique nique local à Chartres
pique nique local à Chartres