UNESCO

Parmi les points communs qui unissent les Villes Sanctuaires en France, citons la reconnaissance de 8 sites par l’Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture. Ils se démarquent par la richesse ou l’importante symbolique de leur patrimoine architectural, naturel ou culturel. Qu’ils soient reconnus au titre des chemins de Saint Jacques de Compostelle ou individuellement, nous vous les présentons.

Née en 1945, à l’issue de la seconde guerre mondiale, l’UNESCO se donne pour mission de « contribuer à la construction d’une culture de la paix, à l’éradication de la pauvreté, au développement durable et au dialogue interculturel à travers l’éducation, les sciences, la communication et l’information. » 

L’humanisme pour gérer un état de crise et la mondialisation. L’UNESCO s'inscrit dans plusieurs priorités telles que l’Afrique, l’égalité entre les genres, une éducation et un apprentissage pour tous peu importe l’âge, le développement durable, définir une stratégie face aux mutations sociales et éthiques, soutenir la liberté d’expression, favoriser les échanges entre les civilisations. L’institution s’engage également dans la protection du patrimoine matériel et immatériel qui fait la richesse de l’humanité.

En 2010, la liste du patrimoine mondial recense 890 sites culturels et naturels exceptionnels. 

Parmi les 17 destinations que propose l’association des Villes Sanctuaires en France, 8 sites sont inscrits ou en attente d'inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO
 

Sites classés UNESCO au titre des chemins de Saint Jacques de Compostelle

Les chemins de Saint Jacques de Compostelle en France : L’ensemble du réseau des chemins de Saint Jacques est inscrit, et avec lui une multitude de monuments historiques qui ont participé à l’histoire et contribué à la notoriété des chemins.

  • Rocamadour : Eglise Saint-Sauveur / crypte Saint Amadour 
  • Le Puy en Velay : l’ensemble Cathédrale et Hôtel-Dieu
  • Vézelay : la basilique Saint Madeleine et la colline
     

Sites classés patrimoine mondial de l’UNESCO individuellement : 

Mont Saint Michel et sa baie

Son inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO date de 1979. Elle valorise un patrimoine architectural exceptionnel, l’abbaye du XIème siècle, la « Merveille » prouesse d’architecture gothique, et le village atypique construit à l’abris des murailles. Il est aussi reconnu pour son histoire mouvementée, sa qualité de haut lieu de pèlerinage, ainsi que pour la beauté et la biodiversité de sa baie. 

Le Cirque de Gavarnie - Lourdes

Il fait partie du site franco-espagnol « Pyrénées Mont Perdu » aux côtés de deux autres cirques glaciaires : Estaubé et Troumouse. Son classement date de 1997, au titre de patrimoine naturel et culturel. Ce territoire de montagne est recouvert de prairies, forêts, lacs, et grottes, sa biodiversité est exceptionnelle. Son aspect culturel est pris en compte car il est le reflet inaltéré de la société montagnarde et du pastoralisme d’autrefois. Sont préservés, villages, fermes, cabanes, et chemins de montagnes.

La cathédrale de Chartres

Elle est reconnue pour être un des plus beaux modèles de l’architecture gothique médiévale du début du XIIIème siècle. Son classement témoigne de la beauté des sculptures des porches, l’ensemble des vitraux datés du milieu du XIIIème siècle, sa vaste nef. La cathédrale de Chartres a inspiré de nombreux architectes dans la construction d’édifices gothiques religieux en France mais aussi à l’étranger. Sa notoriété est liée à son savoir-faire dans l’art du vitrail et au pèlerinage dédié à la Vierge Marie.

La dentelle au point d’Alençon

Le savoir-faire de la dentelle au point d’Alençon est inscrit depuis 2010 au titre du patrimoine immatériel de l’humanité pour la technicité exceptionnelle qu’il requiert. Ce fameux point fait de la dentelle d'Alençon une référence en Europe. Pour maîtriser la technique, comptez entre six et dix ans de formation. Sept heures pour réaliser un centimètre carré de dentelle. 

Le Mont-Saint-Michel
Le Mont-Saint-Michel
Cirque de Gavarnie
Cirque de Gavarnie
Cathédrale de Chartres
Cathédrale de Chartres
Dentelle d'Alençon
Dentelle d'Alençon

Site en attente de classement

Bocage du Charolais-Brionnais

Le bocage du Charolais-Brionnais qui entoure Paray-le-monial est inscrit sur la liste indicative, donc susceptible d’être inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO au titre d’un « Paysage culturel, évolutif, vivant ». Il s’agirait de reconnaître la race charolaise et son mode d’élevage qui requiert des conditions géologiques et des pratiques agricoles particulières. Préserver et perpétuer ce mode d'élevage, c’est aussi maintenir l’aspect paysager et architectural du bocage. 

 

Bocage du Charolais-Brionnais
Bocage du Charolais-Brionnais