Histoire et légendes

Petit détour dans l’histoire des Saintes-Maries-de-la-mer.

Vous avez envie de partir, d'être dépaysé. Quelles découvertes vous attendent aux Saintes-Maries-de-la-mer? Une destination pour se familiariser avec les traditions provençales au cœur du Parc Naturel Régional de Camargue. Le visiteur découvre une réserve naturelle, véritable paradis des chevaux, taureaux et oiseaux. Un village marqué par l’histoire de Saintes venues de l’autre côté de la mer.

Le village des Saintes-Maries-de-la-mer s’est développé entre la mer méditerranée et le Rhône. L’influence de l’eau de mer salée d’une part et celle de l’eau douce du fleuve d’autre part ont donné naissance à un environnement naturel particulier. Si l’homme est intervenu pour façonner les paysages actuels dès le XIIème siècle, on y trouve également des traces de civilisations préromaines, puis l’existence d’installations portuaires autour du VIème siècle.
La construction de digues et la création d’un réseau d’irrigation à partir du XVIème siècle n’ont pas dévié les oiseaux migrateurs, ni les flamants roses de leur trajectoire : une faune d’une diversité exceptionnelle parmi les plus remarquables d’Europe.

« Vila de la Mar » pour les romains puis « Notre-Dame de la Mer », « Saintes-Maries de la barque » le village devient finalement « Les Saintes-Maries-de-la-mer » une destination culturelle, de légendes et de pèlerinages, un sanctuaire spirituel et naturel.

Quelques dates à retenir

Antiquité

Dès l’Antiquité, un temple dédié à Artémis est érigé à l’emplacement de l’actuelle cité des Saintes-Maries qui s’appelaient alors “Oppidum Râ”.

Au premier siècle, chassées de Palestine lors des persécutions des chrétiens, Marie Jacobé Marie Salomé et leur servante Sara auraient accosté sur le rivage méditerranéen des Saintes-Maries-de-la-Mer. 

Moyen-Age

Au VIème siècle, une église dédiée à Notre-Dame-du-Radeau est construite autour du puits auprès duquel auraient vécu les Saintes. L’évêque Césaire d’Arles confie la protection de l’église primitive et donc des éventuelles reliques à une première communauté religieuse.

Au XIIème siècle, pour protéger la population des envahisseurs une église forteresse est édifiée. Elle offre un refuge aux habitants et protection à l’église du VIème siècle cachée entre ses murs épais.

L’année 1315 marque la naissance de la confrérie des Saintes Maries qui se donne pour missions d’honorer les saintes et de se mettre sous leur protection.

En 1448, le Roi Réné face au nombre grandissant de pèlerins ordonne des fouilles afin de trouver les reliques des Saintes Maries. Deux squelettes seront déterrés, à la suite de quoi  l’église primitive sera détruite car sans plus aucune utilité et encombrante à l’intérieur de l’église forteresse.

Epoque contemporaine

Le 5 mars 1794, la Camargue n’échappe pas aux ravages de la Révolution Française, les reliques des Saintes, elles, seront sauvées des flammes.

En 1838, le village initialement appelé « Les Saintes-Maries-de-la-Barque » se transforme en « Les Saintes-Maries-de-la-Mer » actuel.

L’année 1888 est marquée par le séjour du célèbre peintre Van GOGH. Fasciné par l’intensité des couleurs du bord de mer, du ciel de la Camargue sauvage, il y trouve une source d’inspiration dont naîtront six dessins, une aquarelle et trois peintures parmi lesquelles les célèbres barques.

Les Saintes-Maries de la mer sont reliées à Arles en 1892 par le chemin de fer permettant ainsi l’essor du tourisme balnéaire.

C’est en 1895 que Folco de Baroncelli s’installe définitivement dans la cité camarguaise. Il y crée une manade et mettra toute son énergie dans la défense et la transmission des traditions locales. Créateur de la Nacioun gardiano en 1909, il est actif dans la mise en place de la course camarguaise. Aux Saintes-Maries, il est le Marquis !

En 1930, construction des arènes

C’est en 1936 qu’apparaît le rituel d’immersion de Sainte Sara lors du pèlerinage des Gitans.

En 1952, la cité provençale accueille le tournage du film « Crin blanc »

C’est en 1975 que Bob Dylan vient aux Saintes-Maries-de-la-Mer au pèlerinage de mai. Célèbre chanteur américain on lui doit des tubes tels que « Mr Tambourine man », « Knock on heavens door », ou « like a rolling stone » et tellement d’autres encore.

Aujourd’hui, si le tourisme : balnéaire, culturel et spirituel, occupe une place prépondérante dans l’économie dans ce village de Camargue, la riziculture et l’industrie du sel, l’élevage de chevaux et de taureaux, et la pêche comptent parmi les activités les plus développées du territoire.
 

Eglise des Saintes Maries
Eglise des Saintes Maries
Confrérie des Saintes-Maries
Confrérie des Saintes-Maries
Les barques par Van Gohg
Les barques par Van Gohg
Le marquis
Le marquis
Crin Blanc
Crin Blanc

Légende

Arrivée des Saintes Maries en Camargue

La tradition orale transmet le récit du départ de Palestine de proches de Jésus, parmi lesquelles Marie-Jacobé, Marie-Salomé et Sara leur servante, lors des persécutions des Chrétiens. Les deux grandes amies de Jésus et de la Vierge Marie à la dérive dans une barque frêle sans voile ni rames auraient accosté sur le rivage des Saintes-Maries porteuses du message du Christ ressuscité. Le message fut transmis dans toute la Provence puis dans le reste du pays par leurs compagnons de traversée : Marie-Madeleine, Trophime, Marthe, Lazare, Saturnin, et Maximin tandis que Marie-Jacobé et Marie-Salomé entreprirent de créer l’une des premières communautés chrétiennes. On raconte également que, de l’endroit où les Saintes furent enterrées, jaillit une source. La construction d’une chapelle qui leur est dédiée est entreprise au VIème siècle, c’est le début d’un intense pèlerinage.
 

les saintes dans la barque
les saintes dans la barque
mardi
22 octobre
19°
15° / 21°